Pays : Canada / Québec Label : Grosse Boîte Genres et styles : americana / folk-rock / indie pop / indie rock Année : 2020

Triste pareil

· par Luc Marchessault

Par un soir frisquet de février dernier, Gab Bouchard, jeune vingtenaire décidé, a accouché de l’album Triste pareil. En parcourant vitement les titres, on songe d’abord à la grosse déprime noir nuit (L’hiver se meurt, Yé passé où l’soleil?, La vie c’t’une peine d’amour, Tête vide, C’est triste pareil), puis à Fernand Gignac (Une valse pour toi, Roses). Ensuite, à l’écoute, on reconnaît que, pour un auteur-compositeur-interprète primipare, Gab se dépatouille mauditement bien. En outre, il semble avoir bon moral, on est rassuré.

On n’attend pas mer et monde d’un jeune parolier; du moment qu’il nous émeuve quelque peu, nous fasse sourire, nous imprime au moins un ou deux vers dans le cortex, on est satisfait. Or, Gab Bouchard réussit haut la main chacune de ces épreuves; à preuve, après quelques écoutes, les mots « J’pense qu’le bonheur se câlisse de moi – Se câlisse de toi » persistent dans notre mémoire comme un leitmotiv amer. Le texte de Yé passé où l’soleil contient un indice clé de l’ascendance de Gab Bouchard : lorsqu’il chante « C’est pas des p’tits menés », on pense à un Gros Mené et à un autre musicien Bouchard, Pierre celui-là, batteur de son état, paternel de Gab et comparse de Fred Fortin et Olivier Langevin.

C’est Langevin, de fait, qui a réalisé l’album. Ça sonne solide, d’autant plus que les compos de Gab se tiennent. On ne nage pas ici dans le métal-mélasse à la Gros Mené, mais dans un potage juste assez consistant aux effluves bien nord-américains. Bon, il y a bien quelques éruptions – pour employer le jargon d’Eddie Van Halen – guitaristiques à la fin d’Une valse pour toi, on se dit que ce doit être Olivier qui n’a pu s’empêcher de s’amuser un peu avec ses pédales. L’ubiquiste François Lafontaine gère les claviers et Victor Tremblay-Desrosiers (moitié de l’épatant duo Valery Vaughn) la batterie.

Allez, ne tue pas ce spleen, Gab Bouchard.

Tout le contenu 360

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Will Régnier – Traces

Will Régnier – Traces

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Monica Freire – Ilhada

Monica Freire – Ilhada

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Susie Arioli – Embraceable

Susie Arioli – Embraceable

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Chromeo – Adult Contemporary

Chromeo – Adult Contemporary

Little Simz – Drop 7

Little Simz – Drop 7

Surhumaine Barbara Hannigan !

Surhumaine Barbara Hannigan !

Alix Fernz – Muselière

Alix Fernz – Muselière

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

Leslie Ting – What Brings You In

Leslie Ting – What Brings You In

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Inscrivez-vous à l'infolettre