Pays : Royaume-Uni Label : Nuclear Blast Genres et styles : death-metal / doom metal / gothique Année : 2020

The Ghost of Orion

· par Christine Fortier

L’atmosphère dépressive de The Ghost of Orion traduit bien la tourmente que My Dying Bride a traversée après la sortie de Feel The Misery en 2015. Afin de consacrer tout son temps à sa fillette atteinte d’un cancer, le chanteur Aaron Stainthorpe a mis les activités du groupe sur pause. Puis en 2018, le guitariste Calvin Robertshaw et le batteur Shaun Taylor-Steels ont quitté le navire (ils ont été remplacés par Neil Blanchett et Jeff Singer). Ce qui nous amène à The Ghost of Orion, composé par le guitariste et cofondateur de My Dying Bride, Andrew Craighan. En tant que tel, le 13e album ne s’écarte pas de ce à quoi on s’attendait : des mélodies qui évoluent à la vitesse d’une tortue entrecoupées de montées en puissance death metal. Strainthorpe livre ses textes en utilisant sa voix chantée d’outre-tombe selon les besoins des chansons, qui comprennent aussi des arrangements de violon, violoncelle et de claviers, de même que la voix éthérée de Lindy-Fay Hella (Wardruna) sur The Solace. Malgré tout ça, The Ghost of Orion est terne, comme étouffé par la misère qui s’en dégage. Étant donné qu’on parle de musique doom, cela pourrait être une qualité, mais le fait que les morceaux ne retiennent pas notre attention peu importe le nombre de fois qu’on les écoute ne suffit pas à sauver le disque.

Tout le contenu 360

Oumou Sangaré | La superdiva du Wassoulou chante Timbuktu à MTL

Oumou Sangaré | La superdiva du Wassoulou chante Timbuktu à MTL

Totalement Sublime| Totalement Immersif | L’univers ambient d’Albédo et Parhélie à la SAT

Totalement Sublime| Totalement Immersif | L’univers ambient d’Albédo et Parhélie à la SAT

À la table d’Annie-Claude Deschênes : entre ustensiles et expérimentation sonore

À la table d’Annie-Claude Deschênes : entre ustensiles et expérimentation sonore

Université de Montréal | L’au revoir grandiose de Jean-François Rivest

Université de Montréal | L’au revoir grandiose de Jean-François Rivest

OSL | Naomi Woo | Musique du Nouveau Monde

OSL | Naomi Woo | Musique du Nouveau Monde

Anderson & Roe, grands innovateurs du duo pianistique

Anderson & Roe, grands innovateurs du duo pianistique

Jeannot Bournival – Confiture Printemps Comète Moustache Molle

Jeannot Bournival – Confiture Printemps Comète Moustache Molle

Nadia Labrie – Flûte passion – Claude Bolling : Suite for Flute and Jazz Piano Trio

Nadia Labrie – Flûte passion – Claude Bolling : Suite for Flute and Jazz Piano Trio

David Jalbert – Prokofiev : Piano Sonatas vol. II

David Jalbert – Prokofiev : Piano Sonatas vol. II

Hawa B or not Hawa B ? L’EP « sadder but better » y répond !

Hawa B or not Hawa B ? L’EP « sadder but better » y répond !

Willows et Soleil Launière : Une soirée post-éclipse lumineuse

Willows et Soleil Launière : Une soirée post-éclipse lumineuse

Kevin Johansen – Quiero Mejor

Kevin Johansen – Quiero Mejor

Shades of Bowie, pièce composée pour l’homme derrière Blackstar

Shades of Bowie, pièce composée pour l’homme derrière Blackstar

L’Iran féministe de Bahar Harandi

L’Iran féministe de Bahar Harandi

Sunglaciers – Regular Nature

Sunglaciers – Regular Nature

Canicule – BOYZ

Canicule – BOYZ

David Jacques – 16 histoires de guitares III

David Jacques – 16 histoires de guitares III

Abel Selaocoe : le vent qui emporte

Abel Selaocoe : le vent qui emporte

Tolemn – Jango

Tolemn – Jango

Beyoncé – Cowboy Carter

Beyoncé – Cowboy Carter

Orkestar Kriminal – Originali

Orkestar Kriminal – Originali

Simon Denizart – Piece of Mind

Simon Denizart – Piece of Mind

Jean Jean Roosevelt – Libres ensemble

Jean Jean Roosevelt – Libres ensemble

ARC – ARC

ARC – ARC

Inscrivez-vous à l'infolettre