×
Pays : Royaume-Uni Label : Partisan Genres et styles : folk / rock Année : 2020
Laura Marling

Songs for Our Daughter

· par Jean-François Cyr

Avec quelques mois d’avance, la chanteuse folk britannique Laura Marling propose son septième album Songs for Our Daughter. Une autre très belle et intime offrande de la prolifique artiste qui a décidé de souffler un peu de douceur sur la grisaille engendrée par la pandémie mondiale du coronavirus. Précisons qu’au début d’avril, Laura Marling avait annulé une tournée de spectacles aux États-Unis et en Europe en raison de la crise. « Only the strong survive », chante-t-elle d’ailleurs sur le quatrième morceau de l’encodé. Un hasard? On en doute. Certainement déçus de cette inéluctable décision de l’auteure-compositrice-interprète à propos de sa tournée, ses nombreux admirateurs pourront au moins se réconforter grâce à cette dizaine de délicates et rayonnantes pièces. Bien qu’elle prévoyait sortir ce disque à l’été, la jeune trentenaire a choisi de partager son œuvre plus tôt. Celle-ci a une parenté évidente avec l’univers folk californien des années 1960 et 1970, comme celui de la légendaire chanteuse Joni Mitchell : un jeu de guitare acoustique sobre, juste et mélodique qui accompagne une voix précise et douce. Le piano et les cordes ajoutent à l’occasion une couche d’émotivité (Song for Our Daughter). Certes, la Londonienne ne vit plus dans la région de Los Angeles, mais ce disque en renferme tous les effluves du territoire. Par exemple, la lumineuse et enthousiasmante Strange Girl, qui rappelle le travail d’une autre femme charmée par ce coin de pays, la chanteuse américaine Sheryl Crow. Et que dire de Held Down, qui pourrait facilement évoquer le Pacifique ou les Santa Monica Mountains? Réalisé en collaboration avec ses vieux comparses Ethan Johns et Dom Monks, cet album gracieux, intime et émouvant est une autre beauté pure qui garnit l’impressionnante discographie de cette chanteuse sans âge. Rappelons qu’elle a déjà livré de petits bijoux tels que I Speak Because I Can, Once I Was an Eagle, Short Movie ou encore Semper Femina. Songs for Our Daughter n’est peut-être pas un chef-d’œuvre, mais c’est une chaleureuse invitation dont nous avons bien besoin.

Inscrivez-vous à l'infolettre