Pays : Québec Label : ATMA Classique Genres et styles : classique / néoclassique / opéra Année : 2022

Artistes variés – Nelligan

· par Frédéric Cardin

On accole souvent le terme ‘’populaire’’ à cet opéra d’André Gagnon et Michel Tremblay. Mais qu’est-ce au juste? Madama Butterfly n’est-il pas immensément populaire aussi? En ce qui me concerne, il s’agit d’un opéra, point. Et quel bijou de notre répertoire national. Un texte simple, sans ‘’faux-nelliganismes’’ qui auraient voulu imiter le poète maudit souvent cité par ses compatriotes depuis son entrée aussi fulgurante qu’éphémère dans le récit littéraire national. On aime Nelligan, il est notre Rimbaud, notre Beaudelaire, notre Verlaine, même s’il n’en avait pas le génie (ou du moins on ne le saura jamais, car si seulement si….). Il concentre en lui, dans cette vie tragique et grandiose, une certaine essence de l’expérience québécoise : la bienveillance maternelle francophone, associée au rêve perdu d’une Nouvelle-France assassinée en 1760, puis la dureté du père anglophone, symbole de la domination et du mépris britannique envers cette nation turbulente, indisciplinée et jamais vraiment au diapason de ses objectifs idéologiques.

C’est en utilisant une langue quotidienne relevée par une symbolique accessible que Tremblay a voulu, avec succès, traduire ce drame ô combien compréhensible pour les Québécois francophones. La musique d’André Gagnon, elle, est l’une de ses meilleures. La poignante mélancolie naturelle du compositeur trouvant ici sa destination idéale. 

Après la création en 1990, deux versions sont venues étoffer la partition. La première, symphonique, est apparue en 2005 grâce à l’Orchestre symphonique de Montréal. Une version forte et mémorable, où seul Dominique Côté représentait la gente lyrique aux côtés de voix ‘’populaires’’ solides (Daniel Lavoie, Daniel Bélanger, Richard Séguin, Pierre Flynn, etc.)

Puis, en 2010, une version chambriste, brillamment accomplie grâce aux arrangements d’Anthony Rozankovic pour deux pianos et violoncelle, est présentée au Monument National. Cette version faisait une plus grande place au lyrisme en confiant le rôle du vieux Nelligan à Marc Hervieux et celui du jeune à, encore, Dominique Côté.

Cet enregistrement Atma présente cette version, mais dans la reprise au TNM en janvier 2020 (juste avant la pandémie, ouf!). Hervieux et Côté sont au rendez-vous, aux côtés d’artistes autant lyriques (Cécile Muhire, Noëlla Huet) que dramatiques (Linda Sorgini, Jean Maheux)

Bien qu’à de rarissimes occasions une fragilité tonale puisse affecter un ou deux passages chantés par l’un des artistes non-lyriques, l’ensemble est d’une grande solidité. Les rôles sont incarnés avec justesse. Même si j’ai trouvé le personnage de Charles Gill un peu maniéré dans la magnifique Chasse-Galerie, et que Daniel Bélanger dans la version OSM du même passage semblait voguer avec plus d’aisance et d’abandon, je demeure impressionné par la force émotionnelle conviée par cette distribution. Kathleen Fortin suscite les frissons lorsqu’elle chante ‘’mon fils se noie’’ dans Beaudelaire a tué son sourire.

La partition, superbement intimiste sans faire l’impasse sur la puissance émotionnelle, est grandement rendue par les pianistes Esther Gonthier et Rosalie Asselin, mais surtout par la violoncelliste Chloé Dominguez, l’âme profonde de cette version de l’opéra.

Une œuvre qui s’accommode de multiples visions et interprétations en ne cessant d’être pertinente et appréciée, c’est pas mal proche d’un chef-d’œuvre, non? Amusez-vous au jeu des comparaisons avec les versions précédentes, mais retenez que Nelligan, opéra québécois essentiel, ne mourra probablement jamais. 

Tout le contenu 360

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Bombino : la chaleur humaine au rythme du désert

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Bombino : la chaleur humaine au rythme du désert

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Def Mama Def : Deux sœurs en art !

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Def Mama Def : Deux sœurs en art !

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Queen Omega étend son royaume à MTL

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Queen Omega étend son royaume à MTL

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Alberto Salgado transforme le Balattou en laboratoire percussif

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Alberto Salgado transforme le Balattou en laboratoire percussif

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Guinée en cirque !

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Guinée en cirque !

Domaine Forget 2024 | Brises capverdiennes dans Charlevoix avec Lucibela

Domaine Forget 2024 | Brises capverdiennes dans Charlevoix avec Lucibela

SAT X EAF : Heith, Orchestroll, Audréanne Filion

SAT X EAF : Heith, Orchestroll, Audréanne Filion

Présente ta chanson ! Queenie nous parle de Feels Good

Présente ta chanson ! Queenie nous parle de Feels Good

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Def Mama Def, le karma des femmes

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique | Def Mama Def, le karma des femmes

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Kirá a mis le feu au Balattou

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Kirá a mis le feu au Balattou

Lyric Opera of Kansas City/Gerard Schwarz – Paul Moravec : The Shining

Lyric Opera of Kansas City/Gerard Schwarz – Paul Moravec : The Shining

James Ehnes/St.Louis Symphony Orchestra/Stéphane Denève – Bernstein : Serenade / Williams : Violin Concerto no 1

James Ehnes/St.Louis Symphony Orchestra/Stéphane Denève – Bernstein : Serenade / Williams : Violin Concerto no 1

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | ALBERTO SALGADO : Embrasser les traditions et la modernité brésilienne

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | ALBERTO SALGADO : Embrasser les traditions et la modernité brésilienne

La valeur marchande du jazz « sérieux »

La valeur marchande du jazz « sérieux »

PAN M 360 au FIJM 2024 | Shabaka… flûtes alors !

PAN M 360 au FIJM 2024 | Shabaka… flûtes alors !

La violence des camions brûle et recommence

La violence des camions brûle et recommence

Karma Glider, The Wesleys et Sun Entire apportent le soleil au Quai Des Brumes

Karma Glider, The Wesleys et Sun Entire apportent le soleil au Quai Des Brumes

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Plus qu’un « fils de »… voici Kirá!

PAN M 360 aux Nuits d’Afrique 2024 | Plus qu’un « fils de »… voici Kirá!

PAN M 360 au FIJM 2024 | L’assomption de Milena Casado

PAN M 360 au FIJM 2024 | L’assomption de Milena Casado

PAN M 360 au FIJM 2024 I L’univers mystifiant du Cinematic Orchestra, un film en direct

PAN M 360 au FIJM 2024 I L’univers mystifiant du Cinematic Orchestra, un film en direct

Les Gilsons ont conquis les cœurs des Montréalais

Les Gilsons ont conquis les cœurs des Montréalais

PAN M 360 au FIJM 2024 | George Coleman à l’Upstairs, le pari d’un quasi nonagénaire

PAN M 360 au FIJM 2024 | George Coleman à l’Upstairs, le pari d’un quasi nonagénaire

PAN M 360 au FIJM 2024 | Makaya McCraven devenu tête d’affiche

PAN M 360 au FIJM 2024 | Makaya McCraven devenu tête d’affiche

PAN M 360 AT FIJM 2024 | Fred Hersch, l’un des pianistes de jazz les plus appréciés de notre époque

PAN M 360 AT FIJM 2024 | Fred Hersch, l’un des pianistes de jazz les plus appréciés de notre époque

Inscrivez-vous à l'infolettre