Pays : France Label : Sunata Genres et styles : électronique / french touch / house / synth-pop Année : 2021

Monogramme

· par Luc Marchessault

Derrière un portail anonyme du boulevard de Magenta, dans le 10e arrondissement parisien, se trouve un lieu où songent, créent, jouent, enregistrent et répètent les membres du collectif Magenta. En un quinquennat sous le nom de Fauve ≠, cette formation à asymétrie constante a publié deux albums coup de gueule avant de fermer ses livres, en pleine gloire. Ce fut la fin de Fauve ≠ mais pas celle du collectif, qui orienta dès lors sa force créatrice vers un objectif sonore insoupçonné, assez éloigné de Fauve ≠ pour qu’on dresse un constat de métamorphose. Magenta était donc à pied d’œuvre dès après la dissolution de l’entité précédente, en 2015, et a lancé l’an dernier un microalbum contenant la pièce Chance, en duo avec la chanteuse Vendredi sur Mer. Ces jours-ci paraît Monogramme, qui révèle au grand jour la nouvelle signature – ou monogramme – esthétique du collectif, une électronicité largement inspirée du duo compatriote Daft Punk qui, ironie du sort, a annoncé sa séparation le 22 février dernier. Pour des musiciens qui ont affirmé n’y connaître que dalle, les membres de Magenta se dépatouillent franchement bien dans le créneau synthétique. On les sait talentueux, mais ils ont tout de même dû potasser les œuvres marquantes des 20 ou 30 dernières années dans le domaine. Résultat : on passe du café – ou salon ou autre lieu de rassemblement des pamphlétaires – au club, où perle la sueur sous les strobs. Seule évocation de l’ère Fauve ≠ : sur la pièce 2019, on a droit à une énumération parlée et glauque du chanteur Quentin Postel. Ce dernier est d’ailleurs doué d’une voix protéiforme : son échelle de fluctuation s’étend d’Arman Méliès (sur Fatigué) à Gérard Lenorman (sur la pièce-titre). Magenta réussira-t-il à conjuguer l’électro french touch à la chanson française? L’exercice n’est pas totalement concluant pour l’instant, mais tous les espoirs sont permis.

3 commentaires sur “Monogramme

Laisser un commentaire

Tout le contenu 360

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

Leslie Ting – What Brings You In

Leslie Ting – What Brings You In

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Le compositeur d’All Quiet On The Western Front à Montréal en lumière sous le nom de Hauschka

Le compositeur d’All Quiet On The Western Front à Montréal en lumière sous le nom de Hauschka

The First Eloi – Low Glow

The First Eloi – Low Glow

Ruins of Azur – Ruins of Azur

Ruins of Azur – Ruins of Azur

Notre hip-hop afro-descendant: rap, conscience… sous-représentation

Notre hip-hop afro-descendant: rap, conscience… sous-représentation

Joel Ross – nublues

Joel Ross – nublues

Quelle époque pour être en vie ! Conversation avec Sarah Rossy

Quelle époque pour être en vie ! Conversation avec Sarah Rossy

Apolline Jesupret – Lueurs

Apolline Jesupret – Lueurs

Influences d’Obiora

Influences d’Obiora

Très élégant mariage de cordes et de jazz

Très élégant mariage de cordes et de jazz

Nathalie Joachim – Ki Moun Ou Ye

Nathalie Joachim – Ki Moun Ou Ye

Marc-André Hamelin – New Piano Works

Marc-André Hamelin – New Piano Works

L’Ensemble à cordes de l’ONJ au service de Marianne Trudel et Yannick Rieu

L’Ensemble à cordes de l’ONJ au service de Marianne Trudel et Yannick Rieu

Daniel Bartholomew-Poyser dirige l’Ensemble Obiora

Daniel Bartholomew-Poyser dirige l’Ensemble Obiora

OSM | Thèmes et variations avec Louis Lortie et Eun Sun Kim

OSM | Thèmes et variations avec Louis Lortie et Eun Sun Kim

Alex Southey – God’s Green Earth

Alex Southey – God’s Green Earth

Pendant que meurt Alexeï Navalny, renaît Mireille Mathieu… toujours pro-Poutine ?

Pendant que meurt Alexeï Navalny, renaît Mireille Mathieu… toujours pro-Poutine ?

Galan Trio – Kinesis vol. 2

Galan Trio – Kinesis vol. 2

Vanessa Marcoux – Cendres

Vanessa Marcoux – Cendres

Waxamillion – Steezy

Waxamillion – Steezy

Inscrivez-vous à l'infolettre