Pays : Allemagne / États-Unis Label : Brilliant Classics Genres et styles : classique moderne / classique occidental Année : 2021

Ensemble Merian / Rózsa : String Quartet no 1; String Trio op.1 – Herrmann : Echoes for String Quartet

· par Frédéric Cardin

Une des conséquences les plus positives de la montée en grâce de la musique de film dans les salles de concerts et dans le canon de la musique classique occidentale, c’est l’ascension parallèle des compositeurs associés étroitement à cette musique, et surtout leurs œuvres ‘’savantes’’. En voici trois beaux exemples. Le Quatuor et le Trio de Miklós Rózsa (Ben-Hur, Spellbound, Quo Vadis?, The Lost Weekend, King of Kings, etc.) baignent dans des atmosphères qui ne sont pas sans rappeler ici et là certaines pages hollywoodiennes, mais en plus sombre et tissées dans des textures et des couleurs évoquant le romantisme tardif de Barber ou Copland, parfois même un brin du modernisme de Bartok. Echoes for String Quartet de Bernard Herrmann (Psycho, Vertigo, North by Northwest, etc.) est une oeuvre encore plus intéressante : elle a été écrite en 1965, la maturité du compositeur, et après deux échecs personnels particulièrement déprimants, soit le départ de sa femme et le rejet de sa musique pour Torn Curtain par Hitchcock. Il n’allait plus jamais écrire pour son collaborateur préféré, ce qui le laissa dans un état d’esprit particulièrement sombre. Si Echoes n’est pas une traduction fidèle et mur à mur de cette noirceur, il est parcouru de fluides dramatiques qui trahissent cette brume psychologique. Mais plus que cela, le quatuor d’une vingtaine de minutes d’un seul trait est une brillante synthèse du langage de Herrmann à travers quelques décennies de vie hollywoodienne (oui, ici et là on perçoit quelques ‘’échos’’ de Psycho!). Les dernières mesures sont particulièrement poignantes, faites de sonorités étiolées, disparaissant comme vapeur au vent, à l’image du génie de ce créateur original, s’évanouissant doucement dans l’oubli d’une industrie qui commençait à regarder ailleurs. Ensemble Merian (constitué de musiciens issus des orchestres de Francfort) est excellent mais surtout promis à d’autres explorations du genre car il dit vouloir se consacrer au répertoire de concert des grands compositeurs du cinéma. Nous resterons à l’affût d’autres perles du genre dans le futur!!

Tout le contenu 360

Festival Classica – Fauré et Dubois au siècle dernier

Festival Classica – Fauré et Dubois au siècle dernier

Habitat Sonore au Centre Phi| Playlist estivale et lieu idéal pour l’écoute active et immersive

Habitat Sonore au Centre Phi| Playlist estivale et lieu idéal pour l’écoute active et immersive

Qiik – Demo

Qiik – Demo

HABITAT SONORE :  la musique qui fait vibrer Montréal… et le Centre Phi !

HABITAT SONORE :  la musique qui fait vibrer Montréal… et le Centre Phi !

Piknic Électronik | Pretty Privilege, transidentité,  joie, insolence

Piknic Électronik | Pretty Privilege, transidentité, joie, insolence

Suoni | Sarah Davachi et l’enjeu d’être jouée par No Hay Banda

Suoni | Sarah Davachi et l’enjeu d’être jouée par No Hay Banda

Centre PHI | KALLITECHNIS incarne sensualité et introspection.

Centre PHI | KALLITECHNIS incarne sensualité et introspection.

Festival Classica – Hommage à Queen

Festival Classica – Hommage à Queen

Dumai Dunai – Sometime Between Now and Never

Dumai Dunai – Sometime Between Now and Never

The Nausea – Requiem

The Nausea – Requiem

Vincent Lauzer parle de la programmation de Montréal baroque 2024

Vincent Lauzer parle de la programmation de Montréal baroque 2024

Au Gala de la Terre, l’Orchestre de l’Agora, Natasha Kanapé Fontaine, Claudie Bertounesque, Richard Strauss, Élizabeth St-Gelais | Nicolas Ellis explique

Au Gala de la Terre, l’Orchestre de l’Agora, Natasha Kanapé Fontaine, Claudie Bertounesque, Richard Strauss, Élizabeth St-Gelais | Nicolas Ellis explique

Truck Violence – He Ended the Bender Hanging

Truck Violence – He Ended the Bender Hanging

Bell Orchestre immersif et interactif: House Music devient Sound House à la SAT

Bell Orchestre immersif et interactif: House Music devient Sound House à la SAT

Festival Classica | La parole de Georges Sand, les mots de Denis Plante

Festival Classica | La parole de Georges Sand, les mots de Denis Plante

Dompierre et l’OPCM | Création d’un Requiem et puis… réflexion sur un Requiem

Dompierre et l’OPCM | Création d’un Requiem et puis… réflexion sur un Requiem

Festival Classica | Un anniversaire symphonique pour Starmania et Jacques Lacombe

Festival Classica | Un anniversaire symphonique pour Starmania et Jacques Lacombe

Festival Classica | Un hommage à Théodore Dubois signé Lavigueur et Sinfonia

Festival Classica | Un hommage à Théodore Dubois signé Lavigueur et Sinfonia

Dumai Dunai sort son premier album… et en cause

Dumai Dunai sort son premier album… et en cause

Der Kaiser von Atlantis : malgré sa modestie, une production importante

Der Kaiser von Atlantis : malgré sa modestie, une production importante

SAT Dômesicle | Elena Colombi, beaucoup de la tête pour le corps

SAT Dômesicle | Elena Colombi, beaucoup de la tête pour le corps

Humidex Records fête ses cinq ans à la SAT!

Humidex Records fête ses cinq ans à la SAT!

Jill Barber : en français encore et toujours!

Jill Barber : en français encore et toujours!

Kaytranada – Timeless

Kaytranada – Timeless

Inscrivez-vous à l'infolettre