Lisbonne Télégramme – Désir

· par Luc Marchessault

Ça démarre au petit trot, avant que la voix de Maritza Bossé-Pelchat n’interpelle son interlocuteur : N’entre pas sans désir. Lisbonne Télégramme installe l’ambiance au moyen de touches qu’on touche, de guitare qu’on fait claquer, résonner et grésiller, puis de violons qu’on fait frémir. En une dizaine d’années d’existence, Maritza et son collègue François Dufault – qui fait aussi partie des Blue Seeds et d’autres entités – ont lancé deux albums, soit Miroir d’automne en 2015 et Hors circuit en 2019, ainsi que le microalbum que voici, Désir. Ce titre n’est pas idoine, puisque des six pièces de ce recueil s’exhale un surcroît de sensualité. Comme d’hab chez Lisbonne T., le folk et le rock orchestraux (N’entre pas sans désir), le soul-rock (Le vent, qui pourrait être un hommage à Mary Gauthier), le country-folk (Du haut des miradors) et le folk-prog (Tu me cherches, Jupiter et Ah ouh) coexistent dans l’harmonie la plus totale. François et Maritza ont toujours su recruter des collaborateurs chevronnés; c’est plus que jamais vrai sur Désir, grâce aux violons de Mélanie Bélair (Patrick Watson) et de Sophie Trudeau (Godspeed You! Black Emperor), à la basse de Guillaume Chartrain et à la batterie de son frère Marc, ainsi qu’aux claviers de François Lafontaine. Désir constitue, à tous égards, une réussite.

Tout le contenu 360

Yannick Nézet-Séguin / Orchestre métropolitain – Sibelius 2 et 5

Yannick Nézet-Séguin / Orchestre métropolitain – Sibelius 2 et 5

Exponential Ensemble – Matters of Time

Exponential Ensemble – Matters of Time

UdeM | La Flûte enchantée, Mozart entre tradition et modernité

UdeM | La Flûte enchantée, Mozart entre tradition et modernité

KNLO, la transhumance du 438

KNLO, la transhumance du 438

Semaine du Neuf:  Jeffrey Stonehouse explique la prog !

Semaine du Neuf: Jeffrey Stonehouse explique la prog !

Planante et (trop) discrète musique de Missy Mazzoli

Planante et (trop) discrète musique de Missy Mazzoli

Burna Boy remplit presque deux Centres Bell : le Nigeria à nos portes !

Burna Boy remplit presque deux Centres Bell : le Nigeria à nos portes !

« In the Half-Light » – Barbara Hannigan avec l’Orchestre symphonique de Montréal

« In the Half-Light » – Barbara Hannigan avec l’Orchestre symphonique de Montréal

Nuits d’Afrique: un 8 mars avec Sona Jobarteh

Nuits d’Afrique: un 8 mars avec Sona Jobarteh

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Will Régnier – Traces

Will Régnier – Traces

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Monica Freire – Ilhada

Monica Freire – Ilhada

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Susie Arioli – Embraceable

Susie Arioli – Embraceable

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Inscrivez-vous à l'infolettre