Pays : États-Unis Label : September Recordings Genres et styles : alt blues / alt-folk / folk / indie Année : 2023

Kara Jackson – Why Does The Earth Give Us People To Love

· par Michel Labrecque

Surtout, ne vous fiez pas à la première pièce : un piano très approximatif avec une voix mal assurée, comme si la chanteuse était ivre. Une minute et dix secondes plus tard, vous embarquez dans un univers poétique et musical hors du commun. 

Kara Jackson a grandi à Oak Park, près de Chicago, une rare ville de banlieue américaine multiraciale et voulue comme telle. À l’âge de dix-neuf ans, elle a remporté le prix du Jeune poète national. La voici qui embrasse la musique, sans négliger la poésie pour autant.

La trame musicale est surréaliste : à partir d’accords de guitare assez simples, toujours en fingerstyle, se tisse une instrumentation folle, faite de montées de cordes, de cuivres, de guitare Pedal Steel, de synthés et de guitares électriques parfois distordues. Tout cela crée une atmosphère quasi théâtrale, très efficace.

Kara Jackson a vingt-cinq ans, mais à l’entendre et la lire, on pourrait penser qu’elle a l’expérience de Joni Mitchell. D’ailleurs, son timbre de voix plutôt grave n’est pas sans rappeler celui de la Joni plus âgée. Maturité précoce?

La pièce titre, Why Does The Earth Give Us People To Love (Pourquoi La Terre Nous Donne Des Personnes À Aimer), est une ode funéraire à sa meilleure amie, décidée trop tôt d’un cancer. Sur Dickhead Blues (Le Blues Du Salopard), elle envoie promener un de ses ex de façon très chirurgicale. En paroles, la jeune poétesse ne fait pas dans la dentelle.

C’est un album à écouter avec un casque, pour en saisir la profondeur et la sensibilité. 

Mon histoire de blanc privilégié vieillissant n’a rien à voir avec celle d’une jeune artiste noire extrêmement douée.

J’ai trouvé cet album tout simplement bouleversant. 

Tout le contenu 360

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Susie Arioli – Embraceable

Susie Arioli – Embraceable

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Chromeo – Adult Contemporary

Chromeo – Adult Contemporary

Little Simz – Drop 7

Little Simz – Drop 7

Surhumaine Barbara Hannigan !

Surhumaine Barbara Hannigan !

Alix Fernz – Muselière

Alix Fernz – Muselière

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

Leslie Ting – What Brings You In

Leslie Ting – What Brings You In

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Le compositeur d’All Quiet On The Western Front à Montréal en lumière sous le nom de Hauschka

Le compositeur d’All Quiet On The Western Front à Montréal en lumière sous le nom de Hauschka

The First Eloi – Low Glow

The First Eloi – Low Glow

Ruins of Azur – Ruins of Azur

Ruins of Azur – Ruins of Azur

Notre hip-hop afro-descendant: rap, conscience… sous-représentation

Notre hip-hop afro-descendant: rap, conscience… sous-représentation

Joel Ross – nublues

Joel Ross – nublues

Quelle époque pour être en vie ! Conversation avec Sarah Rossy

Quelle époque pour être en vie ! Conversation avec Sarah Rossy

Apolline Jesupret – Lueurs

Apolline Jesupret – Lueurs

Inscrivez-vous à l'infolettre