Pays : États-Unis Label : Rumble Strip Records Genres et styles : americana / country Année : 2024

John Leventhal – Rumble Strip

· par Michel Labrecque

John Leventhal est un guitariste et producteur qui a joué avec beaucoup de monde, de Willy Nelson à Donald Fagen (du duo Steely Dan), en passant par son épouse, Rosanne Cash.

Il lui faudra pourtant attendre la pandémie et l’âge vénérable de soixante-et-onze ans pour qu’il trouve le temps de réaliser son premier disque solo.

Ça valait la peine d’attendre.  

Rumble Strip est une ode aux guitares plurielles et savantes. C’est du country et de l’americana de très haut niveau. Les croisements guitaristiques multiples sont soigneusement dosés, les sonorités sont magnifiques. Tout cela respire et incarne les États-Unis, dans leur plus profonde tradition, mais avec une sophistication technique hors du commun. Ainsi qu’avec un sens de la mélodie très au-dessus de la moyenne.

Rumble Strip est très majoritairement un album instrumental. Toutefois, il y a deux chansons chantées en duo avec Rosanne Cash, dont la splendide That’s All I Know About Arkansas, qui nous plonge dans l’univers de la pauvreté rurale. If You Only Knew a été composée en collaboration avec Matt Berninger du groupe The National. Il y a aussi The Only Ghost, co-écrite avec  le chanteur Marc Cohn. John Leventhall a beaucoup d’amis dans le monde musical. 

Depuis que j’ai eu la chance de voir la série documentaire Country Music, du cinéaste Ken Burns pour le réseau américain PBS (2019), j’ai compris que cette musique va bien au-delà des stéréotypes les plus commerciaux et des clichés associés à ce style. Le country s’est abreuvé aux musiques noires et n’est pas réservé qu’aux seuls blancs. Le genre est bien plus complexe qu’il n’y parait.

Cet opus de John Leventhall est une pépite americana. On souhaite que sa carrière solo se poursuive. Avec des guitares acoustiques, électriques, steel et dobros. C’est un baume pour l’oreille et pour l’âme. 

Tout le contenu 360

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Will Régnier – Traces

Will Régnier – Traces

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Monica Freire – Ilhada

Monica Freire – Ilhada

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Susie Arioli – Embraceable

Susie Arioli – Embraceable

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Chromeo – Adult Contemporary

Chromeo – Adult Contemporary

Little Simz – Drop 7

Little Simz – Drop 7

Surhumaine Barbara Hannigan !

Surhumaine Barbara Hannigan !

Alix Fernz – Muselière

Alix Fernz – Muselière

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

Leslie Ting – What Brings You In

Leslie Ting – What Brings You In

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Inscrivez-vous à l'infolettre