Pays : États-Unis Label : BMG Genres et styles : électronique / indie rock / industriel / rock alternatif Année : 2020

Existential Reckoning

· par Yohann Goyat

Puscifer est un projet hybride dont Maynard James Keenan tient solidement les rênes. Pivot de Tool, celui-ci est aussi à l’origine du groupe A Perfect Circle, ainsi, donc, qu’à la tête de Puscifer, un autre super groupe, mais dans lequel les musiciens vont et viennent à leur guise. Jamais un album n’aura vu les mêmes musiciens, à l’exception de Maynard et Carina Round qui forment le noyau permanent du groupe. Ils y composent ensemble une musique hybride, elle aussi, toujours rock, mélangeant habilement des sonorités électroniques qui agissent comme une espèce de voile venant assombrir un rock lancinant et lourd de sens, comme l’illustre Bread and Circus, titre d’ouverture d’Existential Reckoning.

L’atmosphère, mystique, est propice aux ambiances brumeuses et obsédantes. Ne cherchez pas le riff de guitare et encore moins les solos de batterie, ce n’est pas ce dont il s’agit ici. Maynard et sa bande nous emmènent dans leur monde mystérieux et cotonneux, dans une sorte de balade en forêt tôt le matin en cette fin d’automne, là où la brume encore basse obstrue notre vision et la fraîche rosée du matin vient caresser délicatement nos joues sur les douces notes de Personal Prometheus. Les voix de Keenan et de Carina forment un duo merveilleux qu’on se plaît à écouter attentivement, elles captent notre attention pour ne plus la lâcher. Le titre A Singularity mystifie l’âme et ensorcelle. À chacune des productions, l’accent est mis sur les instruments et leur présence semble indispensable, à l’image de Bedlamite qui clôt l’album en mettant à l’honneur la basse qui claque, ajoutant ainsi un groove supplémentaire à cette douceur musicale omniprésente. Existential Reckoning est dans son ensemble une belle réussite poétique et, comme chaque fois, la magie du génie musical de Maynard James Keenan opère à merveille.

Tout le contenu 360

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Will Régnier – Traces

Will Régnier – Traces

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Monica Freire – Ilhada

Monica Freire – Ilhada

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Susie Arioli – Embraceable

Susie Arioli – Embraceable

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Chromeo – Adult Contemporary

Chromeo – Adult Contemporary

Little Simz – Drop 7

Little Simz – Drop 7

Surhumaine Barbara Hannigan !

Surhumaine Barbara Hannigan !

Alix Fernz – Muselière

Alix Fernz – Muselière

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

Leslie Ting – What Brings You In

Leslie Ting – What Brings You In

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Inscrivez-vous à l'infolettre