Björk – Fossora

· par Alain Brunet

À 56 ans, Björk accomplit un autre miracle, de connivence avec les esprits de l’avant-pop. 

Si elle n’était pas la figure monumentale qu’elle est devenue au fil du temps, sa récente proposition aurait, fort probablement, un impact confidentiel, à tout le moins niché. Cette quête n’a jamais fléchi et cet album extraordinaire en est une preuve supplémentaire. La plupart des propositions instrumentales ou électroniques de Fossora sont parmi les mieux ficelées de son entière discographie, dix albums solos si l’on ne compte pas un premier opus artisanal, rendu public au début de l’adolescence.

La maîtrise de ce langage construit sur quatre décennies est totale et exemplaire.  L’usage des orchestres de chambre, du chant choral ou de la lutherie électroacoustique est au service d’un lyrisme poignant et viscéral. Autant les lignes mélodiques sont consonantes et conformes à l’idée qu’on se fait d’une chanson, autant l’accompagnement se veut un laboratoire où toutes les limites stylistiques peuvent être transgressées. 

La réussite de Björk tient à la qualité des liens établis entre différents genres, communautés et époques musicaux, du noise à la musique ancienne. Tous peuvent s’accrocher à ses balises consensuelles, et c’est encore le cas ici. Les cordes, les anches, les percussions, le chant choral, le beatmaking et autres variables servent les mélodies incarnées et la voix saisissante de la soliste et géniale conceptrice.

Dans Fossora, il est question d’une diffraction poétique de sa condition actuelle de femme artiste tributaire d’une éducation très ouverte par sa regrettée maman, à qui elle rend hommage : Hildur Rúna Hauksdóttir fut militante féministe, intellectuelle encline au nihilisme, mère néanmoins aimante et responsable, malgré une vision du monde plutôt sombre.

La figure maternelle au sens réel ou symbolique – ceci incluant la sienne puisque ses enfants participent à cet enregistrement – est marquante, dans cet ouvrage magnifique. Rentrée en Islande où elle vit désormais, Björk y parle des femmes, de leurs créations du corps et de l’esprit, mais aussi de la nature et de l’univers subtil des champignons sauvages, qui la passionnent et deviennent ici une métaphore de la vie et de l’espoir. Malgré tout.

Tout le contenu 360

L’OSL et Naomi Woo : un parcours énergique au Nouveau Monde

L’OSL et Naomi Woo : un parcours énergique au Nouveau Monde

Karina Gauvin – Marie Hubert : Fille du Roy

Karina Gauvin – Marie Hubert : Fille du Roy

Constantinople | Kiya Tabassian nous parle de Dimitrie Cantemir

Constantinople | Kiya Tabassian nous parle de Dimitrie Cantemir

SMCQ | Comment vivre différentes temporalités? Sandeep Bhagwati propose une vaste métaphore

SMCQ | Comment vivre différentes temporalités? Sandeep Bhagwati propose une vaste métaphore

Oumou Sangaré | La superdiva du Wassoulou chante Timbuktu à MTL

Oumou Sangaré | La superdiva du Wassoulou chante Timbuktu à MTL

Totalement Sublime| Totalement Immersif | L’univers ambient d’Albédo et Parhélie à la SAT

Totalement Sublime| Totalement Immersif | L’univers ambient d’Albédo et Parhélie à la SAT

À la table d’Annie-Claude Deschênes : entre ustensiles et expérimentation sonore

À la table d’Annie-Claude Deschênes : entre ustensiles et expérimentation sonore

Université de Montréal | L’au revoir grandiose de Jean-François Rivest

Université de Montréal | L’au revoir grandiose de Jean-François Rivest

OSL | Naomi Woo | Musique du Nouveau Monde

OSL | Naomi Woo | Musique du Nouveau Monde

Anderson & Roe, grands innovateurs du duo pianistique

Anderson & Roe, grands innovateurs du duo pianistique

Jeannot Bournival – Confiture Printemps Comète Moustache Molle

Jeannot Bournival – Confiture Printemps Comète Moustache Molle

Nadia Labrie – Flûte passion – Claude Bolling : Suite for Flute and Jazz Piano Trio

Nadia Labrie – Flûte passion – Claude Bolling : Suite for Flute and Jazz Piano Trio

David Jalbert – Prokofiev : Piano Sonatas vol. II

David Jalbert – Prokofiev : Piano Sonatas vol. II

Hawa B or not Hawa B ? L’EP « sadder but better » y répond !

Hawa B or not Hawa B ? L’EP « sadder but better » y répond !

Willows et Soleil Launière : Une soirée post-éclipse lumineuse

Willows et Soleil Launière : Une soirée post-éclipse lumineuse

Kevin Johansen – Quiero Mejor

Kevin Johansen – Quiero Mejor

Shades of Bowie, pièce composée pour l’homme derrière Blackstar

Shades of Bowie, pièce composée pour l’homme derrière Blackstar

L’Iran féministe de Bahar Harandi

L’Iran féministe de Bahar Harandi

Sunglaciers – Regular Nature

Sunglaciers – Regular Nature

Canicule – BOYZ

Canicule – BOYZ

David Jacques – 16 histoires de guitares III

David Jacques – 16 histoires de guitares III

Abel Selaocoe : le vent qui emporte

Abel Selaocoe : le vent qui emporte

Tolemn – Jango

Tolemn – Jango

Beyoncé – Cowboy Carter

Beyoncé – Cowboy Carter

Inscrivez-vous à l'infolettre