×
Pays : États-Unis Label : ECM Genres et styles : jazz contemporain Année : 2021
Andrew Cyrille

Andrew Cyrille – The News

· par Steve Naud

On peut dire que les disques ECM ont offert au batteur légendaire Andrew Cyrille un bien beau jardin ou faire pousser ses fleurs tardives. Maintenant âgé de quatre-vingt-un ans, le vétéran du free jazz en est à son troisième album en tant que leader pour le label munichois. En 2016, il publiait The Declaration of Musical Independance, un premier disque pour son quatuor que complétait alors le guitariste Bill Frisell, le claviériste Richard Teitelbaum et le contrebassiste Ben Street. Deux ans plus tard, paraissait Lebroba, un opus qui le voyait jouer en compagnie de Frisell et de Wadada Leo Smith. Ces deux oeuvres étaient de superbes bouquets qui nous démontraient que le vieux jardinier du jazz libre n’avait rien perdu de son savoir-faire. La brassée de fleurs aux pétales bleu minuit qu’il nous tend aujourd’hui avec The News est tout aussi splendide. On y retrouve le quartette qu’il dirigeait sur The Declaration of Musical Independance, mais le pianiste d’origine cubaine David Virelles remplace Teitelbaum décédé l’an dernier.

Le disque doit son titre à une pièce que Cyrille a enregistrée dans les soixante-dix. Pour ce morceau plutôt conceptuel, le batteur avait disposé des feuilles de papier journal sur ses tambours et il les frottait de ses pinceaux. Il reprend ici l’idée pour les besoins de une nouvelle version à laquelle les synthés atmosphériques de Virelles et le jeu exploratoire de Frisell confèrent un parfum de mystère. Le programme compte également une composition du pianiste d’avant-garde Adegoke Steve Colson, trois créations plus mélodiques du guitariste dont Go Happy Lucky – un blues en apesanteur  – ainsi que la soyeuse Incienso proposée par Virelles. Puis, après la très bien nommée Dance of the Nuances imaginée par ce dernier et le leader, ce magnifique voyage au bout de la nuit se conclut avec With You in Mind, poème de soie imaginé par Cyrille lui-même. Une fois de plus, le jeu du percussionniste chevronné force l’admiration. Moine zen des fûts et des cymbales, il brode subtilement autour du rythme naturel de la musique, la laissant respirer et créant ainsi un univers fascinant où chaque son est une étoile qui brille de ses propres feux. 

Inscrivez-vous à l'infolettre