×
Pays : Label : Indépendant Genres et styles : chanson / électroacoustique / expérimental Année : 2020
Ben Shemie

A Single Point of Light

· par Alain Brunet

Début 2019, le frontman du groupe montréalais Suuns nous avait offert un premier album témoignant de sa « recherche fondamentale », charpente exploratoire lui permettant une expression pérenne. A Skeleton développait cette idée d’un être sans sexe et sans race, il se penche cette fois sur la perception de la lumière : les sources de sa diffusion, son déplacement dans l’espace, sa diffraction et autres phénomènes optiques mènent l’auteur à s’ouvrir aux possibles perceptions humaines d’un même mouvement, d’une même scène, d’un même objet… A Single Point of Light. Ce thème de la lumière se décline sous des formes sonores plus sensuelles, plus gracieuses, sans négliger le caractère expérimental, viscéral, parfois même violent de l’expression originelle de ce travail en solo. Les effets d’audio feedback (effet Larsen) générés par le jeu d’instruments presque rudimentaires (MiniKorg, synths bon marché) servent des mélodies vocales inspirées et une économie de mots pour la plupart signifiants. Les passages sans paroles de cet opus renforcent cette idée de « chanson électroacoustique » d’une grande richesse texturale où culminent toutes les qualités et qualifications de Ben Shemie : compositeur, chanteur, parolier, chercheur, artiste de haut vol. Brillamment mixé par Radwan Ghazi Moumneh, cet album qu’on aurait cru limité à son laboratoire et sa présumée froideur clinique (cliché auquel il faut s’attendre du côté de ses détracteurs) prendra un envol insoupçonné, inutile de l’ajouter.

Inscrivez-vous à l'infolettre