Pays : Côte d'Ivoire Label : Sotigui Genres et styles : reggae Année : 2022

Tiken Jah Fakoly – Braquage de pouvoir

· par Claude André

C’est toujours avec une certaine fébrilité que l’auteur de ces lignes plonge dans un nouvel album du plus célèbre des reggae-men francophones, qui nous a encore livré une solide performance en juillet dernier lors du Festival Nuits d’Afrique.

En ouverture de son onzième album studio, l’Ivoirien de naissance y va d’un duo avec Gros Tas de Salade, euh… Grand Corps Malade! Hélas, et comme c’est souvent le cas, le slameur français nous sert des louches de racoleuses rimes à l’eau de prose aux prétentions humanistes. Et si cela ne suffisait pas, il pousse aussi la note dans la chanson Enfant de la rue. Malaise.

Heureusement, le porte-étendard du reggae revient aux choses sérieuses avec Religion. Une pièce courageuse où, dans la langue de Marley et en dialecte africain, il s’en prend à ceux qui tuent au nom de la religion : « If you decide to kill yourself/Do it alone/If you want to go to your paradise/Go there alone/Don’t bring the kids/Don’t bring innocent children. » Message direct et efficace.

Devenu un courant politique panafricain à lui tout seul au fil de ses quelque 30 ans de carrière, le charismatique chanteur de 54 ans revient une fois de plus, en français, en anglais, en dioula et en bambara, sur ses sujets de prédilection que sont l’appel à l’union des peuples d’Afrique, ainsi que la dénonciation de la corruption, de la dictature et du népotisme, notamment dans la chanson titre de l’album, l’accrocheuse Braquage de pouvoir. Probablement l’autre hymne hyper fédérateur de cet album qui fera tanguer les foules en spectacle, avec le tube en devenir Le peuple a le pouvoir.

Toujours en phase avec son époque, il évoque également le triste de sort des migrants dans Où est-ce que tu vas?. Saluons au passage la présence des excellents Amadou et Mariam sur la lumineuse Don’t Worry, ainsi que celle de Dub Inc sur un autre titre positif, Beau continent.

En somme, bien que les rimes francos de l’artiste semblent parfois empruntées, le propos de cet album enregistré à Abidjan, Bamako et Paris est toujours aussi pertinent. Quant à l’architecture sonore, elle est très efficace, notamment dans les cuivres et les chœurs.

Cela étant dit, si la recette demeure une excellente bande-son de l’actu politique, on a parfois l’impression que Tiken Jah demeure dans sa zone de confort, alors qu’on souhaiterait qu’il explore des sentiers moins fréquentés. Une chanson plus intimiste ou personnelle, voire d’amour, par exemple.

Un album qui s’écoute très bien, mais qui n’étonnera pas les personnes qui le suivent depuis longtemps… pour faire allusion à son classique Plus rien ne m’étonne.

Tout le contenu 360

Totalement Sublime| Totalement Immersif | L’univers ambient d’Albédo et Parhélie à la SAT

Totalement Sublime| Totalement Immersif | L’univers ambient d’Albédo et Parhélie à la SAT

À la table d’Annie-Claude Deschênes : entre ustensiles et expérimentation sonore

À la table d’Annie-Claude Deschênes : entre ustensiles et expérimentation sonore

Université de Montréal | L’au revoir grandiose de Jean-François Rivest

Université de Montréal | L’au revoir grandiose de Jean-François Rivest

OSL | Naomi Woo | Musique du Nouveau Monde

OSL | Naomi Woo | Musique du Nouveau Monde

Anderson & Roe, grands innovateurs du duo pianistique

Anderson & Roe, grands innovateurs du duo pianistique

Jeannot Bournival – Confiture Printemps Comète Moustache Molle

Jeannot Bournival – Confiture Printemps Comète Moustache Molle

Nadia Labrie – Flûte passion – Claude Bolling : Suite for Flute and Jazz Piano Trio

Nadia Labrie – Flûte passion – Claude Bolling : Suite for Flute and Jazz Piano Trio

David Jalbert – Prokofiev : Piano Sonatas vol. II

David Jalbert – Prokofiev : Piano Sonatas vol. II

Hawa B or not Hawa B ? L’EP « sadder but better » y répond !

Hawa B or not Hawa B ? L’EP « sadder but better » y répond !

Willows et Soleil Launière : Une soirée post-éclipse lumineuse

Willows et Soleil Launière : Une soirée post-éclipse lumineuse

Kevin Johansen – Quiero Mejor

Kevin Johansen – Quiero Mejor

Shades of Bowie, pièce composée pour l’homme derrière Blackstar

Shades of Bowie, pièce composée pour l’homme derrière Blackstar

L’Iran féministe de Bahar Harandi

L’Iran féministe de Bahar Harandi

Sunglaciers – Regular Nature

Sunglaciers – Regular Nature

Canicule – BOYZ

Canicule – BOYZ

David Jacques – 16 histoires de guitares III

David Jacques – 16 histoires de guitares III

Abel Selaocoe : le vent qui emporte

Abel Selaocoe : le vent qui emporte

Tolemn – Jango

Tolemn – Jango

Beyoncé – Cowboy Carter

Beyoncé – Cowboy Carter

Orkestar Kriminal – Originali

Orkestar Kriminal – Originali

Simon Denizart – Piece of Mind

Simon Denizart – Piece of Mind

Jean Jean Roosevelt – Libres ensemble

Jean Jean Roosevelt – Libres ensemble

ARC – ARC

ARC – ARC

Isabella D’Éloize Perron – à la conquête de l’Amérique avec Vivaldi et Piazzolla

Isabella D’Éloize Perron – à la conquête de l’Amérique avec Vivaldi et Piazzolla

Inscrivez-vous à l'infolettre