Pays : États-Unis / Mali Label : Craft Genres et styles : americana / blues / musique traditionnelle ouest-africaine Année : 2020

The Ripple Effect

· par Michel Rondeau

En 2008, souhaitant remonter aux origines de son instrument, Béla Fleck s’est rendu sur le continent africain. L’Afrique est effectivement le berceau du banjo, ou plutôt de l’instrument dont on s’est inspiré pour sa conception : l’écontine ou ekonting, un luth rustique originaire du pays diola au Sénégal, en Gambie et en Guinée fabriqué avec une demi-calebasse recouverte d’une peau de chèvre et dotée d’un long manche très fin auquel sont fixées trois cordes. Fleck a profité de son séjour là-bas pour y tourner un film documentaire et y glaner de nombreuses chansons qu’il a ensuite regroupées en deux volumes sous le titre Throw Down your Heart, d’après une expression gambienne – littéralement jeter son cœur – qui exprime bien le « sinking feeling » (sentiment de naufrage) qu’éprouvaient les esclaves lorsqu’en apercevant le navire négrier au moment de leur déportation, ils comprenaient qu’ils ne reviendraient jamais. 

Il semble d’ailleurs qu’écontines et autres instruments étaient alors souvent apportés à bord et qu’ils aient contribué à y sauver des vies. Comme les conditions de traversée étaient atroces – nombreux ont été ceux qui périrent – la musique étaient souvent la seule chose qui rattachait ces gens déracinés et dépossédés à leur culture et à la vie.

Lors de ce voyage, Fleck a eu l’occasion de rencontrer et de jouer avec une foule de musiciens de là-bas, D’Gary, Oumou Sangaré, Baba Maal et Bassekou Kouyaté notamment, mais Toumani Diabaté, le virtuose malien de la kora, autre instrument africain – bien qu’apparenté à la harpe celui-là – fabriqué avec demi-callebasse et une peau de bête, n’était pas libre à ce moment-là. Les deux musiciens se sont finalement rencontrés et ont pu jouer ensemble quelques mois plus tard à l’occasion d’un atelier au Winnipeg Folk Festival, puis d’une tournée d’une vingtaine de concerts en 2009. The Ripple Effect réunit une dizaine des meilleurs moments de cette tournée. Fleck et Diabaté semblent s’entendre comme larrons en foire, dialoguant et rivalisant d’adresse, mêlant tous les styles de leurs pays respectifs, country, blues, folklore malien, folklore des Appalaches, bluegrass… citant au passage des mélodies des traditions de l’un et l’autre pour terminer avec une version enjouée du fameux dialogue banjo et guitare du film Deliverance.

On peut se procurer The Ripple Effect sur disque vinyle double ou avec la compilation Throw Down Your Heart: The Complete Africa Sessions, qui comprend trois CD et le DVD du film.

Tout le contenu 360

Piknic Électronik | Pretty Privilege, la non binarité, la joie, l’insolence

Piknic Électronik | Pretty Privilege, la non binarité, la joie, l’insolence

Suoni | Sara Davachi et l’enjeu d’être jouée par No Hay Banda

Suoni | Sara Davachi et l’enjeu d’être jouée par No Hay Banda

Centre Phi | Kallitechnis incarne sensualité et introspection.

Centre Phi | Kallitechnis incarne sensualité et introspection.

Festival Classica – Hommage à Queen

Festival Classica – Hommage à Queen

Dumai Dunai – Sometime Between Now and Never

Dumai Dunai – Sometime Between Now and Never

The Nausea – Requiem

The Nausea – Requiem

Vincent Lauzer parle de la programmation de Montréal baroque 2024

Vincent Lauzer parle de la programmation de Montréal baroque 2024

Au Gala de la Terre, l’Orchestre de l’Agora, Natasha Kanapé Fontaine, Claudie Bertounesque, Richard Strauss, Élizabeth St-Gelais | Nicolas Ellis explique

Au Gala de la Terre, l’Orchestre de l’Agora, Natasha Kanapé Fontaine, Claudie Bertounesque, Richard Strauss, Élizabeth St-Gelais | Nicolas Ellis explique

Truck Violence – He Ended the Bender Hanging

Truck Violence – He Ended the Bender Hanging

Bell Orchestre immersif et interactif: House Music devient Sound House à la SAT

Bell Orchestre immersif et interactif: House Music devient Sound House à la SAT

Festival Classica | La parole de Georges Sand, les mots de Denis Plante

Festival Classica | La parole de Georges Sand, les mots de Denis Plante

Dompierre et l’OPCM | Création d’un Requiem et puis… réflexion sur un Requiem

Dompierre et l’OPCM | Création d’un Requiem et puis… réflexion sur un Requiem

Festival Classica | Un anniversaire symphonique pour Starmania et Jacques Lacombe

Festival Classica | Un anniversaire symphonique pour Starmania et Jacques Lacombe

Festival Classica | Un hommage à Théodore Dubois signé Lavigueur et Sinfonia

Festival Classica | Un hommage à Théodore Dubois signé Lavigueur et Sinfonia

Dumai Dunai sort son premier album… et en cause

Dumai Dunai sort son premier album… et en cause

Der Kaiser von Atlantis : malgré sa modestie, une production importante

Der Kaiser von Atlantis : malgré sa modestie, une production importante

SAT Dômesicle | Elena Colombi, beaucoup de la tête pour le corps

SAT Dômesicle | Elena Colombi, beaucoup de la tête pour le corps

Humidex Records fête ses cinq ans à la SAT!

Humidex Records fête ses cinq ans à la SAT!

Jill Barber : en français encore et toujours!

Jill Barber : en français encore et toujours!

Kaytranada – Timeless

Kaytranada – Timeless

Ibelisse Guardia Ferragutti & Frank Rosaly – Mestizk

Ibelisse Guardia Ferragutti & Frank Rosaly – Mestizk

Festival Classica – Piazzolla, de New York à Paris

Festival Classica – Piazzolla, de New York à Paris

38e Nuits d’Afrique | Sépopo Galley explique la programmation

38e Nuits d’Afrique | Sépopo Galley explique la programmation

Los Days – Dusty Dreams

Los Days – Dusty Dreams

Inscrivez-vous à l'infolettre