Pays : États-Unis Label : Other People Genres et styles : ambient / électronique / expérimental Année : 2020

Telas

· par Alain Brunet

Depuis Space Is Only Noise paru en 2011, Nicolas Jaar se pose parmi les leaders de l’électro dans cette zone séparant les musiques consonantes aux rythmes réguliers et ces musiques aléatoires où les recherches texturales et atonales l’emportent sur les structures traditionnelles. Le 7 février, l’Américano-Chilien lançait un deuxième album sous son alias Against All Logic, vint ensuite la pandémie. Confiné comme la majorité des humains, le compositeur a profité de sa solitude obligée et s’est montré prolifique, pour employer un euphémisme :  il a d’abord sorti Cenizas, qui s’inscrit dans la lignée de Space Is Only Noise et Sirens (2016), et voici Telas. On y relève l’usage de percussions, cordes, clarinette basse, voix humaine filtrée et transmutée, cloches numérisées, synthétiseurs analogiques, harmonium, logiciels de traitement et plus encore. On comprendra que toutes les lutheries servent un projet des plus éthérés, plus proche de la culture électronique que de la musique instrumentale contemporaine. Sans qu’on puisse conclure à une œuvre majeure, on observe une fois de plus que Nicolas Jaar excelle dans la création d’ambiances sonores richement ornées où le new age, l’électroacoustique, le krautrock ou même les musiques anciennes trouvent un étonnant terrain d’entente. Le compositeur offre ici quatre pièces longues, chargées, ambitieuses, envoûtantes, variant de 12 minutes et 55 secondes à 16 minutes et 15 secondes.

Tout le contenu 360

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Susie Arioli – Embraceable

Susie Arioli – Embraceable

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Chromeo – Adult Contemporary

Chromeo – Adult Contemporary

Little Simz – Drop 7

Little Simz – Drop 7

Surhumaine Barbara Hannigan !

Surhumaine Barbara Hannigan !

Alix Fernz – Muselière

Alix Fernz – Muselière

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

Leslie Ting – What Brings You In

Leslie Ting – What Brings You In

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Le compositeur d’All Quiet On The Western Front à Montréal en lumière sous le nom de Hauschka

Le compositeur d’All Quiet On The Western Front à Montréal en lumière sous le nom de Hauschka

The First Eloi – Low Glow

The First Eloi – Low Glow

Ruins of Azur – Ruins of Azur

Ruins of Azur – Ruins of Azur

Notre hip-hop afro-descendant: rap, conscience… sous-représentation

Notre hip-hop afro-descendant: rap, conscience… sous-représentation

Joel Ross – nublues

Joel Ross – nublues

Quelle époque pour être en vie ! Conversation avec Sarah Rossy

Quelle époque pour être en vie ! Conversation avec Sarah Rossy

Apolline Jesupret – Lueurs

Apolline Jesupret – Lueurs

Influences d’Obiora

Influences d’Obiora

Inscrivez-vous à l'infolettre