Pays : Royaume-Uni Label : Interscope / Method Genres et styles : grime / hip-hop / punk pop / rap Année : 2023

Slowthai – Ugly

· par CCJ Gabriel

UGLY, acronyme de « U Gotta Love Yourself », n’est que le troisième album studio de Slowthai, et c’est une réussite. Personnellement, c’était la première fois que j’écoutais slowthai, et maintenant je suis un fan qui cherche à découvrir ses précédents travaux. Avec UGLY, slowthai ajoute des éléments punk rock à un son typiquement hip-hop, ce qui a été bien reçu par les fans et les critiques.

Afin d’apprécier pleinement ce projet, je recommande de regarder les vidéos qui accompagnent chaque chanson. Les images ne racontent pas seulement une histoire cohérente en soi, mais elles ajoutent également des couches et beaucoup plus de profondeur à la musique. Dès le début de la première chanson intitulée Yum, je n’étais pas sûr de ce que je pensais de Slowthai et de ses styles musicaux. Je n’arrivais pas à savoir s’il était sérieux ou s’il s’agissait d’une sorte de troll élaboré comme Oliver Tree ou quelque chose du genre. Après avoir écouté quelques morceaux, j’ai rapidement réalisé que Slowthai est une force créative incroyable qui devrait être laissée libre de libérer son talent dans n’importe quel média. Donnez-lui de l’argent et laissez-le créer des choses !

Sur le plan sonore, la production, les vibrations uniques et infusées, les voix passionnées et émotionnelles, rien n’est inférieur. slowthai semble avoir maîtrisé la capacité de faire des musiques qui sont à la fois très réelles et émotionnelles, mais qui restent légères et amusantes. Bien qu’UGLY puisse représenter un effort audacieux et courageux, l’album reste ancré dans la réalité. Chaque morceau semble tellement brut et réel, et c’est comme si l’auditeur faisait partie du voyage de Slowthai, ce qui explique pourquoi il a une connexion si profonde avec ses fans.

Les raps psychotiques de type Slim Shady sur Fuck It Puppet sont géniaux, mais honnêtement, je dirais que des titres comme UGLY et HAPPY transmettent le même message d’angoisse et d’énervement tout en restant fidèles à l’ambiance générale de l’album. Quant à Tourniquet, sur laquelle je veux me pencher davantage, cette chanson s’est vraiment démarquée pour moi pour de nombreuses raisons. Le mixage de ce morceau est phénoménal et la performance de Slowthai est passionnée à un niveau difficile à décrire. La superposition des cris émotionnels et des cadences de Slowthai sur cette chanson est parfaitement équilibrée, et chaque corde pincée sur l’acoustique sonne si croustillante que c’est comme si l’instrument était joué dans la même pièce que vous.

Comme je l’ai dit plus tôt, UGLY est mieux associé à ses images, et Slowthai est une force créatrice inarrêtable, avec un avenir extrêmement brillant devant lui. Si vous êtes un fan de musique, je vous conseille vivement d’écouter ce morceau.

Tout le contenu 360

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Susie Arioli – Embraceable

Susie Arioli – Embraceable

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Chromeo – Adult Contemporary

Chromeo – Adult Contemporary

Little Simz – Drop 7

Little Simz – Drop 7

Surhumaine Barbara Hannigan !

Surhumaine Barbara Hannigan !

Alix Fernz – Muselière

Alix Fernz – Muselière

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

Leslie Ting – What Brings You In

Leslie Ting – What Brings You In

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Le compositeur d’All Quiet On The Western Front à Montréal en lumière sous le nom de Hauschka

Le compositeur d’All Quiet On The Western Front à Montréal en lumière sous le nom de Hauschka

The First Eloi – Low Glow

The First Eloi – Low Glow

Ruins of Azur – Ruins of Azur

Ruins of Azur – Ruins of Azur

Notre hip-hop afro-descendant: rap, conscience… sous-représentation

Notre hip-hop afro-descendant: rap, conscience… sous-représentation

Joel Ross – nublues

Joel Ross – nublues

Quelle époque pour être en vie ! Conversation avec Sarah Rossy

Quelle époque pour être en vie ! Conversation avec Sarah Rossy

Apolline Jesupret – Lueurs

Apolline Jesupret – Lueurs

Influences d’Obiora

Influences d’Obiora

Inscrivez-vous à l'infolettre