Pays : Canada Québec Label : Effendi Genres et styles : jazz contemporain Année : 2021

Refuges mouvants

· par Alain Brunet

Mireille Boily se décrit comme chanteuse, pianiste, improvisatrice, compositrice, parolière, orchestratrice. Elle fut notamment soliste pour un des fameux spectacles équestres Cavalia, elle mène une carrière relativement discrète sur les marchés québécois et canadiens, elle trouve néanmoins des engagements réguliers en Asie et en Amérique latine. Rappelons aussi que l’Orchestre National de Jazz de Montréal lui a commandé Les chants du Phoenix, et l’on ne compte pas ses engagements auprès des jazzmen Jean-Nicolas Trottier, Philippe Côté, Joel Kerr ou Rafael Zaldivar. Bref, Mireille Boily gagne sa vie d’artiste honorablement, partout sur terre où le jazz est le bienvenu. Elle a enregistré trois albums avant celui-ci, ce quatrième s’annonce comme le plus ambitieux de tous :  Refuges mouvants  se veut « une fresque poétique enracinée dans les quatre éléments, honorant le chemin parcouru lors d’une profonde quête intérieure ». Cette quête résulterait d’un parcours semé d’embûches au bout duquel  elle offre une posture  « affranchie, cristallisée et apaisée ». On sent ici l’intention poétique, on sent chez elle un amour sincère des mots et un travail rigoureux malgré quelques séquences de surenchère poétique, lourdeur phonétique ou syntaxique. L’accompagnement de cette voix soyeuse et fluide peut faire oublier ces agacements car il est exemplaire : le saxophoniste virtuose, compositeur et leader américain David Binney a réalisé cet album éminemment jazz, réunissant le pianiste Luca Mendoza, le contrebassiste Logan Kane, le batteur Anthony Fung, musiciens avec qui le leader et réalisateur de cet opus travaille régulièrement depuis son retour à Los Angeles – après avoir passé quelques décennies à New York.  Proche de la communauté jazzistique montréalaise depuis les années 90, Binney a fait de son mieux pour élever la proposition de Myriam Boily et mener son vaisseau à bon port.

Tout le contenu 360

Piknic Électronik | Pretty Privilege, la non binarité, la joie, l’insolence

Piknic Électronik | Pretty Privilege, la non binarité, la joie, l’insolence

Suoni | Sara Davachi et l’enjeu d’être jouée par No Hay Banda

Suoni | Sara Davachi et l’enjeu d’être jouée par No Hay Banda

Centre Phi | Kallitechnis incarne sensualité et introspection.

Centre Phi | Kallitechnis incarne sensualité et introspection.

Festival Classica – Hommage à Queen

Festival Classica – Hommage à Queen

Dumai Dunai – Sometime Between Now and Never

Dumai Dunai – Sometime Between Now and Never

The Nausea – Requiem

The Nausea – Requiem

Vincent Lauzer parle de la programmation de Montréal baroque 2024

Vincent Lauzer parle de la programmation de Montréal baroque 2024

Au Gala de la Terre, l’Orchestre de l’Agora, Natasha Kanapé Fontaine, Claudie Bertounesque, Richard Strauss, Élizabeth St-Gelais | Nicolas Ellis explique

Au Gala de la Terre, l’Orchestre de l’Agora, Natasha Kanapé Fontaine, Claudie Bertounesque, Richard Strauss, Élizabeth St-Gelais | Nicolas Ellis explique

Truck Violence – He Ended the Bender Hanging

Truck Violence – He Ended the Bender Hanging

Bell Orchestre immersif et interactif: House Music devient Sound House à la SAT

Bell Orchestre immersif et interactif: House Music devient Sound House à la SAT

Festival Classica | La parole de Georges Sand, les mots de Denis Plante

Festival Classica | La parole de Georges Sand, les mots de Denis Plante

Dompierre et l’OPCM | Création d’un Requiem et puis… réflexion sur un Requiem

Dompierre et l’OPCM | Création d’un Requiem et puis… réflexion sur un Requiem

Festival Classica | Un anniversaire symphonique pour Starmania et Jacques Lacombe

Festival Classica | Un anniversaire symphonique pour Starmania et Jacques Lacombe

Festival Classica | Un hommage à Théodore Dubois signé Lavigueur et Sinfonia

Festival Classica | Un hommage à Théodore Dubois signé Lavigueur et Sinfonia

Dumai Dunai sort son premier album… et en cause

Dumai Dunai sort son premier album… et en cause

Der Kaiser von Atlantis : malgré sa modestie, une production importante

Der Kaiser von Atlantis : malgré sa modestie, une production importante

SAT Dômesicle | Elena Colombi, beaucoup de la tête pour le corps

SAT Dômesicle | Elena Colombi, beaucoup de la tête pour le corps

Humidex Records fête ses cinq ans à la SAT!

Humidex Records fête ses cinq ans à la SAT!

Jill Barber : en français encore et toujours!

Jill Barber : en français encore et toujours!

Kaytranada – Timeless

Kaytranada – Timeless

Ibelisse Guardia Ferragutti & Frank Rosaly – Mestizk

Ibelisse Guardia Ferragutti & Frank Rosaly – Mestizk

Festival Classica – Piazzolla, de New York à Paris

Festival Classica – Piazzolla, de New York à Paris

38e Nuits d’Afrique | Sépopo Galley explique la programmation

38e Nuits d’Afrique | Sépopo Galley explique la programmation

Los Days – Dusty Dreams

Los Days – Dusty Dreams

Inscrivez-vous à l'infolettre