Pays : France Label : Fuga Libera Genres et styles : période romantique Année : 2024

Orchestre philharmonique royal de Liège / Hungarian National Choir / Gergely Madaras – César Franck : les Béatitudes

· par Frédéric Cardin

Ce n’est pas chose fréquente que d’entendre ce monumental oratorio de César Franck, Les Béatitudes. Disons que la postérité a tendance à trouver cet hommage dévotionnel aux Évangiles un peu lourd et pompeux. Même les critiques du Guardian et d’un concurrent québécois que je ne nommerai pas évoquent ces mêmes ‘’tares’’. Et pourtant, Debussy en disait ceci : « C’est toujours de la musique et, en plus, c’est toujours la même belle musique… »

En ce qui me concerne, je suis en général charmé par cette aventure on ne peut plus germanique du plus allemand des compositeurs romantiques français (né belge). 

Oui, c’est vrai, il n’y a pas de développement dramatique particulier. Que des mises en musique du Sermon sur la montagne tel que relaté par Mathieu. Mais pourquoi devrait-il y avoir une scénarisation à tout prix? Pourquoi opératiser quelque chose qui ne s’y prête pas tant que ça? Et même si, pourquoi pas juste mettre ce texte en musique? Bref, l’argument du manque de puissance dramatique me semble essoufflé assez vite. 

Autre argument : c’est pompeux. Ah, bien oui, ça l’est. Mais le Requiem allemand de Brahms ne manque pas de pompe lui non plus, ou la 8e de Mahler pousse ce bouchon dans la stratosphère, sans pour autant que ces deux œuvres soient aussi boudées que celle de Franck. À côté de ces deux géants, Franck ne fait quand même pas figure de deux de pique! 

Bref, je ne bouderai pas mon plaisir à me vautrer dans cette chape de gros velours molletonné qui bénéficie de passages choraux tour à tour puissamment émotionnels et tendrement délicats (mais surtout le premier). L’orchestration de Franck est luxuriante à souhait, avec force cordes et de nobles élans de cuivres. Les bois viennent occasionnellement enluminer cet ouvrage copieux. Si vous aimez être happé par le grandiose sérieux, vous trouverez votre compte dans cette fort belle lecture de l’orchestre belge accompagné du Chœur national hongrois (n’y a-t-il pas de chœur en Belgique?) et de solistes tout à fait dignes des exigences de projection héroïque du compositeur. La direction de Madaras souligne à traits marqués les contrastes entre tutti épiques et moments d’introspection recueillie.

Solistes : 

Anne-Catherine Gillet, soprano

Héloïse Mas, mezzo-soprano

Ève-Maud Hubeaux, contralto

John Irvin, ténor

Artavazd Sargsyan, ténor

David Bižić, baryton

Patrick Bolleire, basse

Yorck Felix Speer, basse

Tout le contenu 360

Maneige se remet à tourner sur les scènes et sur les platines

Maneige se remet à tourner sur les scènes et sur les platines

Martyn Bootyspoon au Piknic Electronik

Martyn Bootyspoon au Piknic Electronik

Concert Bourgie : Sa Majes-Théotime

Concert Bourgie : Sa Majes-Théotime

Jeremy Gignoux – Odd Stillness

Jeremy Gignoux – Odd Stillness

Ensemble vocal jazz Bémol 9 – Hiatus

Ensemble vocal jazz Bémol 9 – Hiatus

Femmes lyriques d’aujourd’hui : découvrez 3 nouveaux opéras entièrement féminins à Bourgie

Femmes lyriques d’aujourd’hui : découvrez 3 nouveaux opéras entièrement féminins à Bourgie

Sarah Jerrom – Magpie

Sarah Jerrom – Magpie

Festival Classica | La Grande messe des morts de Gossec, peu connue et visionnaire

Festival Classica | La Grande messe des morts de Gossec, peu connue et visionnaire

Le Vancouver Turning Point Ensemble célèbre à Montréal avec la SMCQ

Le Vancouver Turning Point Ensemble célèbre à Montréal avec la SMCQ

Jacques Kuba-Séguin – Parfum no 2

Jacques Kuba-Séguin – Parfum no 2

Chapelle historique du Bon-Pasteur : bilan de la programmation après un an d’exil

Chapelle historique du Bon-Pasteur : bilan de la programmation après un an d’exil

Chapelle historique du Bon-Pasteur : un an après l’incendie, des nouvelles svp!

Chapelle historique du Bon-Pasteur : un an après l’incendie, des nouvelles svp!

Sarah Rossy – Seemingly Insatiable Waves

Sarah Rossy – Seemingly Insatiable Waves

Cyrille Dubois/Tristan Raës – Louis Beydts (1895-1953) : Melodies and Songs

Cyrille Dubois/Tristan Raës – Louis Beydts (1895-1953) : Melodies and Songs

Festival Classica | Marc Boucher nous cause de la mouture 2024… et même de la suite !

Festival Classica | Marc Boucher nous cause de la mouture 2024… et même de la suite !

Ruth Saphir – Accolades of Time

Ruth Saphir – Accolades of Time

Gabriel Genest – As It Is

Gabriel Genest – As It Is

Gee Tee – Prehistoric Chrome

Gee Tee – Prehistoric Chrome

Robert Johnson & Punchdrunks – Surfopiates

Robert Johnson & Punchdrunks – Surfopiates

Quatuor Molinari | Mère et fille nous parlent du programme Nouvelle ère

Quatuor Molinari | Mère et fille nous parlent du programme Nouvelle ère

Pokey Lafarge – Rhumba Country

Pokey Lafarge – Rhumba Country

Violons du Roy | Rêves fantastiques par une nuit de chevaux volants

Violons du Roy | Rêves fantastiques par une nuit de chevaux volants

Les différents masques de Radiant Baby

Les différents masques de Radiant Baby

FIMAV 2024 | Un 16 mai à Victo

FIMAV 2024 | Un 16 mai à Victo

Inscrivez-vous à l'infolettre