Pays : États-Unis Label : Epic Genres et styles : hard rock / metal / rock Année : 2021

NIRATIAS

· par Michael Guitard-Dubuc

Le nouvel album de Chevelle correspond bien à son style,  inchangé depuis 1998: bons motifs de guitare, solide exécution et… rien de neuf côté compositions. Niritias démontre  néanmoins que le rock des années 2000 est encore vivant.

Le nouvel album de Chevelle correspond bien à son style inchangé depuis 1998: bons motifs de guitare, solide exécution et… rien de neuf côté compositions. Le chanteur/guitariste Pete Loeffler offre ici des riffs simples, néanmoins intéressants. La guitare dans la chanson Self Destructor est assez répétitive, mais la qualité du riff fait en sorte qu’on oublie ce détail. Ce qui est bien dans Niratias c’est qu’on y entend bien la basse dans chacune des chansons, surtout dans Ghost and Razor, ce qui n’est pas toujours le cas dans les enregistrements du genre. Verruckt, Sleep the Deep et Lost in Digital Woods sont des pièces instrumentales pertinentes et qui maintiennent l’attention  de l’auditeur. Par ailleurs, le scream de Pete Loeffler est moins présent que dans les albums précédents, ce qui désamorce un tant soit peu la charge émotionnelle.  Reste que sa voix est toujours aussi unique et captivante. En somme, Chevelle conserve son style proverbial sans vraiment se répéter. Niritias démontre que le rock des années 2000 est encore vivant, qu’il a encore sa  place.

Tout le contenu 360

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Will Régnier – Traces

Will Régnier – Traces

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Monica Freire – Ilhada

Monica Freire – Ilhada

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Susie Arioli – Embraceable

Susie Arioli – Embraceable

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Chromeo – Adult Contemporary

Chromeo – Adult Contemporary

Little Simz – Drop 7

Little Simz – Drop 7

Surhumaine Barbara Hannigan !

Surhumaine Barbara Hannigan !

Alix Fernz – Muselière

Alix Fernz – Muselière

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

Leslie Ting – What Brings You In

Leslie Ting – What Brings You In

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Inscrivez-vous à l'infolettre