×
Pays : États-Unis Label : Nehruvia Genres et styles : hip-hop / jazz / soul Année : 2020
Bishop Nehru

Nehruvia: My Disregarded Thoughts

· par Anne-Sophie Rasolo

Bishop Nehru se présente sous son vrai nom, Markel Scott, et nous invite à entrer dans ses pensées nerhuviennes comme dans un livre. L’air y est plus sombre et le visuel de la pochette aussi, mais les premières notes renvoient tout de suite à l’album Elevator Act I and II. MF Doom, qui semble être un partenaire de toujours depuis NerhuvianDOOM, est encore là sur des pièces comme Meathead, avec ses échantillons et son boom bap efficaces. Le tout est emballé dans une vidéo d’animation bourrée de références à la culture hip-hop, et qui plus est produite par Madlib. Cet album raconte la solitude, les nuits blanches et une probable histoire d’amour, en même temps qu’il remet à sa place l’industrie dont Bishop Nehru sait qu’il dépend. D’un sample d’opéra russe (Emperor) à une guitare électrique soul couplée à un saxophone, Bishop Nehru agrandit sa palette, passant de l’ambiance trap à des morceaux à la Tom Misch, sans oublier de s’entourer de maîtres du hip-hop tels que DJ Premier. La réalisation l’éloigne un peu de la fraîcheur juvénile de ses débuts et l’entraîne dans des pensées et un travail plus approfondis, avec un lyrisme bien entretenu, tout en lui permettant de conserver un style bien à lui, bien qu’il rappelle toujours un peu Odd Future. À noter que cet album arrive sur les talons d’un titre publié en mars (Too Lost) qui mérite lui aussi qu’on s’y intéresse. 

Inscrivez-vous à l'infolettre