×
Pays : France Label : Tricatel Genres et styles : ambient / avant-pop / bossa nova / disco / lounge Année : 2017
Bertrand Burgalat

Les choses qu’on ne peut dire à personne

· par Luc Marchessault

Voici un album de Bertrand Burgalat à l’image de son cv über-touffu (compositeur, réalisateur, remixeur, arrangeur, auteur, fondateur de l’étiquette Tricatel et chanteur, entre autres) : 19 pièces soignées – dont un tiers d’instrumentales – se trouvant, dans notre cartographie référentielle, à l’intersection du méridien Michel Polnareff-Philippe Katerine et du parallèle Ennio Morricone-Daft Punk. L’hétéroclisme des supports (electronica, bossa nova, disco, ambient, pop loungisante, etc.) stimule au max le noyau accumbens du musicophile. Le doué dandy Burgalat nous convainc tant avec ses propositions émouvantes (Tombeau pour David Bowie) qu’avec sa pop décontractante (Cœur défense).

Abonnez-vous à l'infolettre