Pays : Mexique Label : Brownswood Genres et styles : jazz latin Année : 2020

La Noche de los Dioses

· par Steve Naud

Quand on évoque les terreaux fertiles du jazz, le Mexique n’est pas le premier endroit qui nous vient à l’esprit. Pourtant, le pays a une scène jazz qui lui est propre et le batteur Tino Contreras est là pour en témoigner. Maintenant âgé de quatre-vingt-seize ans, le bonhomme a traversé l’histoire du jazz mexicain, allant de l’époque du swing à aujourd’hui en passant par le bebop, le hard bop, le jazz modal et même le jazz psychédélique dans les années soixante-dix. C’est un véritable livre d’histoire musicale que le fameux DJ britannique Gilles Peterson nous fait maintenant découvrir par l’entremise de son label Brownswood.

Peterson – qui a aidé les jeunes pousses du jazz londonien que sont Shabaka Hutchings, Kamaal William et Nubya Garcia à grandir et se faire connaître – est un grand mélomane devant l’éternel qui a mis la main sur un vieil album de Contreras lors d’un voyage au Japon. Il a ensuite rencontré le musicien au Mexique et lui a proposé d’enregistrer un nouvel album pour son étiquette. Contreras a alors rassemblé un octuor afin de plancher sur La Noche de Los Dioses, un opus inspiré autant par sa propre vie mouvementée que par les divinités du folklore aztèque qui se prêtent ici à un rituel de son imagination. 

Cette « nuit des dieux » est un condensé de toute la carrière musicale de l’artiste légendaire. On y croise des influences post-bop, blues, exotica et même moyen-orientales sur l’excellente El Sacrificio. Cette suite aux allures un brin cosmiques est diablement bien exécutée. Chapeau bas au pianiste. Et que dire de Contreras lui-même qui n’a décidément pas perdu la main ! Cet aplomb dans l’interprétation ainsi que les sonorités mystérieuses qui ponctuent l’œuvre afin d’évoquer le monde des esprits qui l’ont inspiré font qu’on se retrouve devant beaucoup plus qu’un simple résumé de l’histoire du jazz mexicain.

Tout le contenu 360

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Will Régnier – Traces

Will Régnier – Traces

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Monica Freire – Ilhada

Monica Freire – Ilhada

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Susie Arioli – Embraceable

Susie Arioli – Embraceable

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Chromeo – Adult Contemporary

Chromeo – Adult Contemporary

Little Simz – Drop 7

Little Simz – Drop 7

Surhumaine Barbara Hannigan !

Surhumaine Barbara Hannigan !

Alix Fernz – Muselière

Alix Fernz – Muselière

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

Leslie Ting – What Brings You In

Leslie Ting – What Brings You In

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Inscrivez-vous à l'infolettre