×
Pays : États-Unis Label : Dreamville / Roc Nation / Inerscope Genres et styles : hip-hop Année : 2021
J. Cole

J. Cole / The Off-Season

· par Alain Brunet

Le sixième album de J. Cole est à la hauteur de J. Cole : un des meilleurs rappers de sa génération, un des flows les plus maîtrisés, un des artistes les plus éloquents et… un esprit relativement conformiste, de qui on n’attend plus la découverte de la pierre philosophale. Les invités au micro sont 21 Savage, Morray, BAS, Lil Baby, Bas, 6 Black. Les beatmakers sont Boi-1da, Coleman, DJ Dahi, Don Mills, DrWrk, Frank Dukes, Jack One, Maneesh, Mario Luciano, Sucucki. Tae Beast, Timblaland, Tommy Parker, Wu10, tous recrutés par la superstar (très impliquée dans la création et la production) et son collègue T-Minus pour bien évidemment maximiser son propos syncopé. Répartis sur une douzaine de titres pour la plupart efficaces, sont et mots sont conviviaux, fédérateurs. Le trentenaire à la barre est une figure intermédiaire du rap, un artiste rigoureux procédant à la synthèse des esthétiques autrefois visionnaires – à commencer par ses héros, Jay Z, Biggie Small et autres NAS. En somme, J. Cole s’avère un artiste pop au sens profond du terme, à l’instar Drake et autres MCs de l’extrême-centre. Il offre immanquablement des produits de qualité, cherche toujours à s’améliorer et côtoie lest têtes d’affiche du circuit hip hop soul R&B. À force de persévérance, d’ailleurs, il est devenu lui-même une figure de proue, une valeur sûre. Ce à quoi on a droit ici est un album solide, rigoureusement réalisé, efficace, parfaitement prévisible. Tous les sons au programme de The Off-Season servent des accroches fédératrices, des beats affûtés, des sons à la mode du jour, un flow top niveau… et quoi d’autre? À 36 ans, la vie du MC est relativement stable, il est père de deux enfants et son point de vue poétique est celui d’un homme de plus en plus normal, citoyen afro-américain aux préoccupations de plus en plus normales. Prochain sujet ?

Inscrivez-vous à l'infolettre