×
Pays : Portugal Label : Indépendant Genres et styles : exotica / expérimental / steel-pan Année : 2020
António Pires

Himalaias

· par Rupert Bottenberg

António Pires joue de la batterie dans deux groupes portugais, The Dust et Canalha, mais les caisses claires et les toms ne sont pas ses instruments de prédilection sur cet humble mais mémorable EP indépendant. En mars de cette année, juste avant que la pandémie ne s’étende au monde entier, Pires a voyagé en Inde, visitant notamment Dharamshala, à l’extrémité ouest de la légendaire chaîne de montagnes qui donne son titre au EP. Cette expérience l’a profondément marqué, émotionnellement, peut-être même spirituellement, et ces cinq passages simples et agréables sont ses souvenirs, qu’il partage avec tous ceux qui veulent bien les  écouter. Complété ici et là par les notes soutenues du bol chantant tibétain, c’est le handpan que Pires s’est procuré à l’occasion de ce voyage qui est en vedette sur Himalaias. Dérivé compact du steel-drum de Trinidad ayant l’apparence d’un OVNI ou peut-être d’un barbecue portable, le handpan en possède le timbre scintillant. Sa sonorité est une modèle d’équilibre, d’une délicieuse douceur combinée à une dissonance métallique, ce qui convient très bien à ces moments de méditation. Après moins de six mois, Pires n’est évidemment pas devenu un virtuose du handpan, mais ce qu’il a créé ici est vraiment très beau et nous espérons qu’il continuera d’explorer les possibilités de l’instrument.

Inscrivez-vous à l'infolettre