Pays : États-Unis Label : Impulse! Genres et styles : jazz Année : 2023

Evenings at the Village Gate: John Coltrane with Eric Dolphy

· par Varun Swarup

Quelque part dans l’éther, certains moments se répercutent à travers le temps et l’espace comme un rappel de la beauté qui ornait autrefois notre monde. Evenings at the Village Gate : John Coltrane with Eric Dolphy, un enregistrement de 1961 récemment mis au jour, capture l’un de ces moments. Alors que leurs précédentes sorties ont bien sûr été capturées sur une multitude d’enregistrements différents, Evenings at the Village Gate capture un moment particulièrement unique dans le temps et dégage une certaine atmosphère.

1961 est l’année où Coltrane a publié My Favorite Things, un moment décisif dans les annales du jazz, qui a donné naissance à un nouveau son et à une nouvelle sensibilité. Dolphy était lui aussi désireux de se débarrasser de sa peau bebop et a publié Out There, qui marquait une certaine rupture avec son premier album, Outward Bound. En tant que tel, cet album est particulièrement bienvenu, car il montre ces deux titans à un moment décisif de leur carrière.

Bien qu’il y ait ici de nombreux classiques de Coltrane, presque tous les amateurs de jazz ont peut-être déjà entendu l’interprétation emblématique de Coltrane de « My Favorite Things » de Richard Rodgers, mais ils valent tous la peine d’être revisités avec Dolphy à bord pour la balade. Coltrane confie à Dolphy le rôle principal sur le morceau en question et les sept premières minutes sont une vitrine pour Dolphy qui vibre glorieusement aux côtés de la section rythmique de Coltrane. « When The Lights are Low » est particulièrement captivant, car Coltrane et Dolphy semblent naviguer sur une corde raide entre le swing, le bebop, le modal et le free jazz. Il va sans dire que la section rythmique est elle aussi au sommet de son art, avec Elvin Jones à la batterie, McCoy Tyner au piano, et Steve Davis et Reggie Workman qui font tous deux des apparitions à la contrebasse.

Cependant, le seul aspect regrettable de cet album est la qualité du son, malheureusement le piano ne ressort pas bien dans le mixage, qui sonne généralement assez bien, mais qui est parfois un peu insuffisant. Néanmoins, Evenings at the Village Gate est une affirmation retentissante de la magie qui peut émerger lorsque les cœurs et les esprits s’unissent au nom de la musique et il consolide certainement l’héritage de Coltrane et Dolphy en tant que piliers du jazz du 20e siècle. Cet album n’est pas une simple relique du passé ; c’est un témoignage vivant de l’esprit de la créativité humaine.

Tout le contenu 360

L’OSL et Naomi Woo : un parcours énergique au Nouveau Monde

L’OSL et Naomi Woo : un parcours énergique au Nouveau Monde

Karina Gauvin – Marie Hubert : Fille du Roy

Karina Gauvin – Marie Hubert : Fille du Roy

Constantinople | Kiya Tabassian nous parle de Dimitrie Cantemir

Constantinople | Kiya Tabassian nous parle de Dimitrie Cantemir

SMCQ | Comment vivre différentes temporalités? Sandeep Bhagwati propose une vaste métaphore

SMCQ | Comment vivre différentes temporalités? Sandeep Bhagwati propose une vaste métaphore

Oumou Sangaré | La superdiva du Wassoulou chante Timbuktu à MTL

Oumou Sangaré | La superdiva du Wassoulou chante Timbuktu à MTL

Totalement Sublime| Totalement Immersif | L’univers ambient d’Albédo et Parhélie à la SAT

Totalement Sublime| Totalement Immersif | L’univers ambient d’Albédo et Parhélie à la SAT

À la table d’Annie-Claude Deschênes : entre ustensiles et expérimentation sonore

À la table d’Annie-Claude Deschênes : entre ustensiles et expérimentation sonore

Université de Montréal | L’au revoir grandiose de Jean-François Rivest

Université de Montréal | L’au revoir grandiose de Jean-François Rivest

OSL | Naomi Woo | Musique du Nouveau Monde

OSL | Naomi Woo | Musique du Nouveau Monde

Anderson & Roe, grands innovateurs du duo pianistique

Anderson & Roe, grands innovateurs du duo pianistique

Jeannot Bournival – Confiture Printemps Comète Moustache Molle

Jeannot Bournival – Confiture Printemps Comète Moustache Molle

Nadia Labrie – Flûte passion – Claude Bolling : Suite for Flute and Jazz Piano Trio

Nadia Labrie – Flûte passion – Claude Bolling : Suite for Flute and Jazz Piano Trio

David Jalbert – Prokofiev : Piano Sonatas vol. II

David Jalbert – Prokofiev : Piano Sonatas vol. II

Hawa B or not Hawa B ? L’EP « sadder but better » y répond !

Hawa B or not Hawa B ? L’EP « sadder but better » y répond !

Willows et Soleil Launière : Une soirée post-éclipse lumineuse

Willows et Soleil Launière : Une soirée post-éclipse lumineuse

Kevin Johansen – Quiero Mejor

Kevin Johansen – Quiero Mejor

Shades of Bowie, pièce composée pour l’homme derrière Blackstar

Shades of Bowie, pièce composée pour l’homme derrière Blackstar

L’Iran féministe de Bahar Harandi

L’Iran féministe de Bahar Harandi

Sunglaciers – Regular Nature

Sunglaciers – Regular Nature

Canicule – BOYZ

Canicule – BOYZ

David Jacques – 16 histoires de guitares III

David Jacques – 16 histoires de guitares III

Abel Selaocoe : le vent qui emporte

Abel Selaocoe : le vent qui emporte

Tolemn – Jango

Tolemn – Jango

Beyoncé – Cowboy Carter

Beyoncé – Cowboy Carter

Inscrivez-vous à l'infolettre