Pays : États-Unis Label : Merge Genres et styles : americana / country / folk Année : 2020

Eno Axis

· par Steve Naud

Il y a deux ans, votre humble serviteur s’était pâmé devant Lionheart, premier album en solo de H.C. McEntire, chanteuse des groupes Bellafea et Mount Moriah. Sur ce disque, elle délaissait le son rock boueux de ces deux formations pour se tourner vers une country beaucoup moins sale, ressemblant davantage aux airs qui ont bercé son enfance passée dans la campagne de la Caroline du Nord. Chanter son amour pour une autre femme en ayant recours à cette musique réputée conservatrice ainsi qu’à l’imagerie religieuse qu’on lui avait imposée dans sa jeunesse relevait du tour de force.

Eno Axis tire son titre de la rivière Eno, cours d’eau nord-carolinien au bord duquel Heather McEntire a élu domicile avec sa compagne. C’est d’ailleurs principalement de cela qu’il est question sur ce très beau disque : de la paix retrouvée entre les bras de l’être aimé, dans la beauté tranquille de la nature. Eno Axis est la suite logique de Lionheart dans la mesure où après avoir réglé ses comptes avec les démons de son passé, la chanteuse peut maintenant déposer les armes.

Même si quelques écoutes sont requises pour apprécier cet album à sa juste valeur, la lumière douce qui en émane séduit dès les premières mesures de Hands for the Harvest, superbe premier morceau à l’atmosphère intimiste. Un peu plus tard, un nuage passe, le temps que joue la plus sombre, mais excellente, River’s Jaw, puis on poursuit avec One Eye Open, hymne à saveur gospel condamnant le suprémacisme blanc et ses violences insensées. Ensuite, nous sommes bercés par l’instrumentation roots (guitare, banjo, pedal steel…), la chaleur de la réalisation et le son de cette voix si touchante jusqu’au dernier titre du disque, une relecture épurée et fort réussie du Houses of the Holy de Led Zeppelin. Avec Eno Axis, nous avons enfin droit au grand disque que nous promettait le talent de H.C. McEntire depuis le début de sa carrière.

Tout le contenu 360

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Will Régnier – Traces

Will Régnier – Traces

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Monica Freire – Ilhada

Monica Freire – Ilhada

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Susie Arioli – Embraceable

Susie Arioli – Embraceable

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Chromeo – Adult Contemporary

Chromeo – Adult Contemporary

Little Simz – Drop 7

Little Simz – Drop 7

Surhumaine Barbara Hannigan !

Surhumaine Barbara Hannigan !

Alix Fernz – Muselière

Alix Fernz – Muselière

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

Leslie Ting – What Brings You In

Leslie Ting – What Brings You In

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Inscrivez-vous à l'infolettre