Pays : République tchèque Label : Genres et styles : classique moderne / classique occidental / musique ancienne Année : 2021

Dominik Wollenweber, Sir Simon Rattle, Berliner Philharmoniker – The Art of the English Horn

· par Alexandre Villemaire

Dominik Wollenweber roule sa bosse comme joueur de cor anglais avec le Berliner Philharmoniker depuis une vingtaine d’années. Encensé pour la grande qualité de son jeu et considéré par Claudio Abbado comme « un des meilleurs de tous les temps »,  il est vrai qu’à l’écoute de son plus récent album, il ne donne pas son pareil pour mettre en valeur son instrument. Il présente ainsi sur ce disque, accompagné de Sir Simon Rattle, un ensemble de pièces faisant intervenir différents jeux, dynamiques et sentiments.

En ouverture, Wollenweber propose le Concerto pour cor anglais, cordes et basse continue basé sur l’Oratorio de Pâques (BWV 249) de J.S. Bach rendu avec aisance et lyrisme. Difficile de penser au cor anglais sans penser à l’indémodable mélodie du deuxième mouvement de la Symphonie du Nouveau Monde de Dvořák dont Wollenweber fait ressortir toutes les couleurs et la sensibilité. Peut-être un peu moins connu mais d’une richesse tout aussi grande, on retrouve « Le Cygne de Tuonela », extrait de la suite symphonique Lemminkäinen de Jean Sibelius. D’un caractère plus mystérieux, le chant plaintif et mélancolique entonné par l’instrument soutenu par l’harmonique de l’orchestre fait vivre une palette d’émotions complexes. Objet atypique pour le répertoire, l’Impromptu n3, op. 90 de Schubert, traditionnellement pour piano, met honnêtement en relief la ligne mélodique du cor anglais. La mise en relief et la capacité interprétative de l’instrument sont plus palpables dans la mélodie du berger qui ouvre l’acte III de Tristan und Isolde de Wagner. Après avoir vogué sur une majorité d’airs dramatiques et introspectifs, le Quatuor pour cor anglais et trio à cordes de Jean Françaix apparaît comme une page humoristique où le cor anglais prend des accents rieurs et espiègles.

Tout le contenu 360

Yannick Nézet-Séguin / Orchestre métropolitain – Sibelius 2 et 5

Yannick Nézet-Séguin / Orchestre métropolitain – Sibelius 2 et 5

Exponential Ensemble – Matters of Time

Exponential Ensemble – Matters of Time

UdeM | La Flûte enchantée, Mozart entre tradition et modernité

UdeM | La Flûte enchantée, Mozart entre tradition et modernité

KNLO, la transhumance du 438

KNLO, la transhumance du 438

Semaine du Neuf:  Jeffrey Stonehouse explique la prog !

Semaine du Neuf: Jeffrey Stonehouse explique la prog !

Planante et (trop) discrète musique de Missy Mazzoli

Planante et (trop) discrète musique de Missy Mazzoli

Burna Boy remplit presque deux Centres Bell : le Nigeria à nos portes !

Burna Boy remplit presque deux Centres Bell : le Nigeria à nos portes !

« In the Half-Light » – Barbara Hannigan avec l’Orchestre symphonique de Montréal

« In the Half-Light » – Barbara Hannigan avec l’Orchestre symphonique de Montréal

Nuits d’Afrique: un 8 mars avec Sona Jobarteh

Nuits d’Afrique: un 8 mars avec Sona Jobarteh

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Will Régnier – Traces

Will Régnier – Traces

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Monica Freire – Ilhada

Monica Freire – Ilhada

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Susie Arioli – Embraceable

Susie Arioli – Embraceable

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Inscrivez-vous à l'infolettre