Pays : Russie Label : Hyperion Genres et styles : Année : 2022

Andrey Gugnin – Scriabine : Mazurkas

· par Frédéric Cardin

La mazurka est une danse d’origine polonaise qui a été anoblie à Paris (par Chopin) et qui a conquis la Russie romantique de la fin du 19e siècle. Alexandre Scriabine a évolué du romantisme à un modernisme original qui a entrelacé post-romantisme, impressionnisme et mysticisme chromatique. Ses Mazurkas op. 3, 25 et 40, un hommage évident à Chopin, sont ancrées dans le romantisme, bien qu’elles annoncent subtilement un élargissement de la palette sonore et tonale qui deviendra la signature de son œuvre générale. Il y a, en comparaison de Chopin, une évidente goutte de narcotique un brin inébriant dans les mazurkas du russe extatique. Cela dit, pour s’en rendre bien compte, il faut écouter les deux corpus l’un après l’autre. Si vous n’êtes pas habitué et que vous ‘’entendez’’ du Chopin, pas de souci : c’est si beau que vous n’en aurez cure. Mais si vous aimez scruter à la loupe ce genre de détails, vous aurez beaucoup de plaisir à le faire avec cette très belle version signée du jeune pianiste russe Andrey Gugnin. L’artiste offre une vision adéquate et sensible de cette musique. On aurait peut-être aimé un caractère plus slave dans les inflexions et la mélancolie suggérées, comme l’a merveilleusement réalisé Peter Jablonski sous étiquette Ondine, récemment. Mais qu’à cela ne tienne, on se régale de cet album au climat de vieille Russie quand elle se sentait encore fièrement européenne.

Regardez un documentaire sur le jeune pianiste Andrey Gugnin :

Tout le contenu 360

Totalement Sublime| Totalement Immersif | L’univers ambient d’Albédo et Parhélie à la SAT

Totalement Sublime| Totalement Immersif | L’univers ambient d’Albédo et Parhélie à la SAT

À la table d’Annie-Claude Deschênes : entre ustensiles et expérimentation sonore

À la table d’Annie-Claude Deschênes : entre ustensiles et expérimentation sonore

Université de Montréal | L’au revoir grandiose de Jean-François Rivest

Université de Montréal | L’au revoir grandiose de Jean-François Rivest

OSL | Naomi Woo | Musique du Nouveau Monde

OSL | Naomi Woo | Musique du Nouveau Monde

Anderson & Roe, grands innovateurs du duo pianistique

Anderson & Roe, grands innovateurs du duo pianistique

Jeannot Bournival – Confiture Printemps Comète Moustache Molle

Jeannot Bournival – Confiture Printemps Comète Moustache Molle

Nadia Labrie – Flûte passion – Claude Bolling : Suite for Flute and Jazz Piano Trio

Nadia Labrie – Flûte passion – Claude Bolling : Suite for Flute and Jazz Piano Trio

David Jalbert – Prokofiev : Piano Sonatas vol. II

David Jalbert – Prokofiev : Piano Sonatas vol. II

Hawa B or not Hawa B ? L’EP « sadder but better » y répond !

Hawa B or not Hawa B ? L’EP « sadder but better » y répond !

Willows et Soleil Launière : Une soirée post-éclipse lumineuse

Willows et Soleil Launière : Une soirée post-éclipse lumineuse

Kevin Johansen – Quiero Mejor

Kevin Johansen – Quiero Mejor

Shades of Bowie, pièce composée pour l’homme derrière Blackstar

Shades of Bowie, pièce composée pour l’homme derrière Blackstar

L’Iran féministe de Bahar Harandi

L’Iran féministe de Bahar Harandi

Sunglaciers – Regular Nature

Sunglaciers – Regular Nature

Canicule – BOYZ

Canicule – BOYZ

David Jacques – 16 histoires de guitares III

David Jacques – 16 histoires de guitares III

Abel Selaocoe : le vent qui emporte

Abel Selaocoe : le vent qui emporte

Tolemn – Jango

Tolemn – Jango

Beyoncé – Cowboy Carter

Beyoncé – Cowboy Carter

Orkestar Kriminal – Originali

Orkestar Kriminal – Originali

Simon Denizart – Piece of Mind

Simon Denizart – Piece of Mind

Jean Jean Roosevelt – Libres ensemble

Jean Jean Roosevelt – Libres ensemble

ARC – ARC

ARC – ARC

Isabella D’Éloize Perron – à la conquête de l’Amérique avec Vivaldi et Piazzolla

Isabella D’Éloize Perron – à la conquête de l’Amérique avec Vivaldi et Piazzolla

Inscrivez-vous à l'infolettre