Pays : États-Unis Label : Rubicon Genres et styles : classique moderne Année : 2024

Andrew Armstrong – In Blue

· par Frédéric Cardin

Sur In Blue, le pianiste Andrew Armstrong nous invite à considérer la ‘’note bleue’’ non pas comme un concept exclusivement harmonique, ni réservé au seul jazz, mais plutôt comme une référence à des impressions plus ou moins fugaces, teintées de mélancolie, de nostalgie ou parfois même d’agitation. C’est ainsi que son très beau programme enregistré sous étiquette Rubicon nous invite au voyage, à travers les évocations personnelles de compositeurs comme Aaron Jay Kernis, George Gershwin, Julia Perry, William Grant Still et lui-même.

Before Sleep and Dreams de Kernis est une merveilleuse découverte. Dans un langage beaucoup plus sophistiqué et envoûtant que celui du néoclassicisme contemporain (Einaudi, Streliski, etc.) Kernis évoque l’heure magique du bordage des petits enfants, un lieu temporel d’une grande intimité et qui tisse des liens pouvant durer toute une vie. Un moment précieux et indispensable entre le parent et l’enfant. En cinq mouvements, Before Sleep and Dreams tisse une toile onirique faite de tendresse, de sourires bienveillants enveloppés de mélancolie. Tous les parents dignent de ce nom partageront totalement les sentiments exprimés dans cette très belle suite. 

She Fell for a Flyfisher, une compo d’Armstrong, entrelace des passages suggestifs d’un scénario inventé (celui d’un pêcheur sur les côtes de l’Alaska) avec quelques dessins impressionnistes d’intériorité émotionnelle. Rien de nouveau sous le soleil, mais ça demeure fort agréable. 

Un Prélude miniature de moins de deux minutes de Julia Perry prend racine dans le Sud étatsunien alors que les Three Visions de William Grant Still (un compositeur encore bien trop peu joué) réussissent à créer un canevas de lumière ‘’entre chien et loup’’ chamoiré très debussyste. Summerland et Radiant Pinnacle sont particulièrement mémorables.

Les Trois Préludes de Gershwin, ainsi que la Rhapsody in Blue (le 12 février 2024 sera le centenaire de la pièce) étaient presque incontournables pour ce type de programme. Armstrong en possède efficacement les codes et les inflexions, entre jazz, romantisme et impressionnisme. 

 

Tout le contenu 360

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Susie Arioli – Embraceable

Susie Arioli – Embraceable

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Chromeo – Adult Contemporary

Chromeo – Adult Contemporary

Little Simz – Drop 7

Little Simz – Drop 7

Surhumaine Barbara Hannigan !

Surhumaine Barbara Hannigan !

Alix Fernz – Muselière

Alix Fernz – Muselière

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

Leslie Ting – What Brings You In

Leslie Ting – What Brings You In

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Le compositeur d’All Quiet On The Western Front à Montréal en lumière sous le nom de Hauschka

Le compositeur d’All Quiet On The Western Front à Montréal en lumière sous le nom de Hauschka

The First Eloi – Low Glow

The First Eloi – Low Glow

Ruins of Azur – Ruins of Azur

Ruins of Azur – Ruins of Azur

Notre hip-hop afro-descendant: rap, conscience… sous-représentation

Notre hip-hop afro-descendant: rap, conscience… sous-représentation

Joel Ross – nublues

Joel Ross – nublues

Quelle époque pour être en vie ! Conversation avec Sarah Rossy

Quelle époque pour être en vie ! Conversation avec Sarah Rossy

Apolline Jesupret – Lueurs

Apolline Jesupret – Lueurs

Inscrivez-vous à l'infolettre