×

The Smile sans détours, sans dentelle, sans…

par Alain Brunet

À l’écoute de l’album A Light for Attraction, l’union heureuse des superstars Thom Yorke et Jonny Greenwood ainsi que  de Tom Skinner, batteur du groupe Sons of Kemet techniquement supérieur à celui de Radiohead (Phil Selway) annonçait vendredi une rencontre relevée au MTELUS –  là même où fut présenté le concert mythique du non moins mythique Ok Computer, soit en 1997.

Les deux principaux créateurs de Radiohead étant réunis pour une première fois dans un excellent projet, autre que leur fameux groupe d’Oxford, tous les espoirs d’une soirée magistrale étaient permis.

Majoritairement quadras et quinquas, les fans québécois ont rempli à craquer l’amphithéâtre, pour employer un euphémisme. Une soirée, donc, plus concert que spectacle, vu l’économie d’effets spéciaux – jolis éclairages, néanmoins. Et plus rock, vu le personnel réduit de trois musiciens. 

Au MTELUS, Thom Yorke et Jonny Greenwood ont remisé des ballots de dentelle de A Light for Attraction, ils en ont réduit la proposition studio pour privilégier  une prestation plus crue, sans détours, parfois à la limite du jam ébouriffé. Bref, ils ont émondé une part congrue de ce qui rend leur travail distinct du rock conventionnel : la musique de chambre contemporaine, l’exploration électronique, les musiques non occidentales, les mesures composées ou même le jazz. 

Pourquoi alors simplifier la proposition de l’album ? Quel est l’intérêt d’en balancer une version réduite ? L’ajout sporadique d’un saxophoniste de bonne tenue mais sans angle d’attaque particulier (Robert Stillman, également prévu en première partie) était-il suffisant pour étancher notre soif? Pas sûr… 

Revenir  à un cadre rock plus débridé et moins arrangé après avoir dressé la nappe avec un enregistrement plein et inspiré, enrichi en concert de trois pièces inédites sans compter une autre tirée de la production solo de Thom Yorke, consiste peut-être à tenir les fans (et leur portefeuille) pour acquis. 

Soirée décevante, donc, pour les conditions d’écoute et pour cette prétendue crudité rock qui n’est plus depuis longtemps l’arme principale de Thom Yorke et Jonny Greenwood. Perception parmi d’autres (plus positives), bien évidemment. 

PROGRAMME

The Same
Thin Thing
The Opposite
Speech Bubbles
Free in the Knowledge
A Hairdryer
Waving a White Flag
Colours Fly (inédite)
We Don’t Know What Tomorrow Brings
Bending Hectic (inédite)
Skrting on the Surface
Pana-Vision
People on Balconies (inédite)
The Smoke
You Will Never Work in Television Again

Open the Floodgates
Read the Room (inédite)
Feeling Pulled Apart by Horses (Thom Yorke)

Inscrivez-vous à l'infolettre