Stacey Ryan : la recrue du FIJM impressionne

par Jacob Langlois-Pelletier

Âgée de seulement 21 ans, la Montréalaise Stacey Ryan a fait une bonne première impression mardi soir au FIJM.

La chanteuse et multi-instrumentiste a débuté avec son titre Fall in Love Alone. Malgré la pluie, une foule considérable était présente devant la scène TD. La jeune artiste démontrait une aisance déconcertante sur scène. À maintes reprises, Stacey Ryan interagissait avec le public, invitant les gens à chanter et danser. Tout au long de son concert, la jeune femme était accompagnée d’un batteur, un bassiste, un guitariste et un claviériste. Stacey, quant à elle, était entourée de son piano et de sa guitare.

Victime de son succès rapide et de sa discographie peu nantie, elle a chanté des titres inédits et quelques reprises de succès du passé. Elle a réalisé une interprétation douce et sans anicroche du succès American Boy d’Estelle. Stacey Ryan a conclu son spectacle avec une version inédite de son titre Don’t Text Me When You’re Drunk. L’introduction de la chanson était douce et nettement plus lente qu’à l’habitude. D’ailleurs, la chanteuse a gagné en popularité grâce à la publication de cette composition sur le réseau social Tik Tok. Il sera intéressant de suivre la progression de la jeune artiste lors des prochaines années. Prêt à parier que cette participation au FIJM ne sera pas sa dernière!

Tout le contenu 360

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

Leslie Ting – What Brings You In

Leslie Ting – What Brings You In

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Le compositeur d’All Quiet On The Western Front à Montréal en lumière sous le nom de Hauschka

Le compositeur d’All Quiet On The Western Front à Montréal en lumière sous le nom de Hauschka

The First Eloi – Low Glow

The First Eloi – Low Glow

Ruins of Azur – Ruins of Azur

Ruins of Azur – Ruins of Azur

Notre hip-hop afro-descendant: rap, conscience… sous-représentation

Notre hip-hop afro-descendant: rap, conscience… sous-représentation

Joel Ross – nublues

Joel Ross – nublues

Quelle époque pour être en vie ! Conversation avec Sarah Rossy

Quelle époque pour être en vie ! Conversation avec Sarah Rossy

Apolline Jesupret – Lueurs

Apolline Jesupret – Lueurs

Influences d’Obiora

Influences d’Obiora

Très élégant mariage de cordes et de jazz

Très élégant mariage de cordes et de jazz

Nathalie Joachim – Ki Moun Ou Ye

Nathalie Joachim – Ki Moun Ou Ye

Marc-André Hamelin – New Piano Works

Marc-André Hamelin – New Piano Works

L’Ensemble à cordes de l’ONJ au service de Marianne Trudel et Yannick Rieu

L’Ensemble à cordes de l’ONJ au service de Marianne Trudel et Yannick Rieu

Daniel Bartholomew-Poyser dirige l’Ensemble Obiora

Daniel Bartholomew-Poyser dirige l’Ensemble Obiora

OSM | Thèmes et variations avec Louis Lortie et Eun Sun Kim

OSM | Thèmes et variations avec Louis Lortie et Eun Sun Kim

Alex Southey – God’s Green Earth

Alex Southey – God’s Green Earth

Pendant que meurt Alexeï Navalny, renaît Mireille Mathieu… toujours pro-Poutine ?

Pendant que meurt Alexeï Navalny, renaît Mireille Mathieu… toujours pro-Poutine ?

Galan Trio – Kinesis vol. 2

Galan Trio – Kinesis vol. 2

Vanessa Marcoux – Cendres

Vanessa Marcoux – Cendres

Waxamillion – Steezy

Waxamillion – Steezy

Inscrivez-vous à l'infolettre