POP Montréal Jour 4 | Beatrice Deer, du Grand Nord à l’Outremont

par Alain Brunet

POP Montréal est sans conteste un des événements majeurs de l’automne pour les vrais fans de musique. Du mercredi 27 septembre au dimanche 1er octobre, des dizaines et des dizaines de découvertes et acclamations d’artistes nichés dans la pop se produisent à Montréal. Suivez l’équipe de PAN M 360 jusqu’à dimanche ! 

Si sa communauté la voit de près, on la voit au loin. Beatrice Deer pagaie parmi les vedettes pop du Grand Nord, le kayak accostait à Montréal  ce samedi. Depuis au moins une douzaine d’années, cette artiste inuit exprime et peaufine son artisanat devenu art.

Entourée de très bons musiciens férus de toutes les genres constitutifs de l’americana, elle intègre aussi les chants traditionnels et jeux de gorge du Nunavik, elle honore aussi son héritage kanienkehaka (mohawk) du côté de son père ou Québécoise blanche du côté de sa grand-mère.

Même si parfois ricaneuse et dotée d’un humour caustique, Beatrice Deer exhale de la douceur, de l’empathie, de la sagesse. Elle prend tout son temps pour communiquer avec son public, en anglais, en inuktitut et en français. Ses présentations sont pour la plupart teintées d’un engagement pour la cause autochtone et la dénonciation de l’oppression coloniale.

Ainsi elle se  trouve au Théâtre Outremont un soir de Journée nationale de la  vérité et de la réconciliation. Le parterre est garni aux deux-tiers, le reste est vide, donc pas vraiment  de buzz majeur dans cette parcelle de territoire non cédé. Un concert donné au Rialto aurait-il attiré davantage ? Allez savoir.

La musique au programme (notamment la matière de l’album Shifting, paru il y a près de 2 ans) rassemble des formes folk, rock, quelques composantes exploratoires surgissent ça et là dans son répertoire récent. 

Beatrice Deer, en fait, n’a rien d’une artiste émergente, elle fait bel et bien partie de cette renaissance historique de la culture autochtone amorcée au tournant des  années 2010, époque de son entrée en jeu.

Tout le contenu 360

Un 16 juin aux Francos | Pomme, Marco Ema et KNLO

Un 16 juin aux Francos | Pomme, Marco Ema et KNLO

Jordan Hamilton – Project Freedom

Jordan Hamilton – Project Freedom

Nino Carlos &  Friends – Placenta

Nino Carlos & Friends – Placenta

Arooj Aftab – Night Reign

Arooj Aftab – Night Reign

Samuel Hasselhorn – Urlicht : Songs of Death and Resurrection

Samuel Hasselhorn – Urlicht : Songs of Death and Resurrection

Suoni per il popolo | Le jazz incendiaire et engagé de Irreversible Entanglements

Suoni per il popolo | Le jazz incendiaire et engagé de Irreversible Entanglements

Suoni per il popolo | On pique un jasette avec une légende de la musique contemporaine : Howard Skempton

Suoni per il popolo | On pique un jasette avec une légende de la musique contemporaine : Howard Skempton

Tali Rose partage son Piknic Electronik

Tali Rose partage son Piknic Electronik

Festival Classica pour enfants | Denis Gougeon et Julie Daoust nous causent « biscuits, tempêtes et mélodies »

Festival Classica pour enfants | Denis Gougeon et Julie Daoust nous causent « biscuits, tempêtes et mélodies »

Une soirée de clôture riche en émotions

Une soirée de clôture riche en émotions

Festival Classica – Fauré et Dubois au siècle dernier

Festival Classica – Fauré et Dubois au siècle dernier

Habitat Sonore au Centre Phi| Playlist estivale et lieu idéal pour l’écoute active et immersive

Habitat Sonore au Centre Phi| Playlist estivale et lieu idéal pour l’écoute active et immersive

Qiik – Demo

Qiik – Demo

HABITAT SONORE :  la musique qui fait vibrer Montréal… et le Centre Phi !

HABITAT SONORE :  la musique qui fait vibrer Montréal… et le Centre Phi !

Piknic Électronik | Pretty Privilege, transidentité,  joie, insolence

Piknic Électronik | Pretty Privilege, transidentité, joie, insolence

Suoni | Sarah Davachi et l’enjeu d’être jouée par No Hay Banda

Suoni | Sarah Davachi et l’enjeu d’être jouée par No Hay Banda

Suoni Per Il Popolo | The Jellicle Kiki Ball

Suoni Per Il Popolo | The Jellicle Kiki Ball

Centre PHI | KALLITECHNIS incarne sensualité et introspection.

Centre PHI | KALLITECHNIS incarne sensualité et introspection.

Festival Classica – Hommage à Queen

Festival Classica – Hommage à Queen

Dumai Dunai – Sometime Between Now and Never

Dumai Dunai – Sometime Between Now and Never

The Nausea – Requiem

The Nausea – Requiem

Vincent Lauzer parle de la programmation de Montréal baroque 2024

Vincent Lauzer parle de la programmation de Montréal baroque 2024

Au Gala de la Terre, l’Orchestre de l’Agora, Natasha Kanapé Fontaine, Claudie Bertounesque, Richard Strauss, Élizabeth St-Gelais | Nicolas Ellis explique

Au Gala de la Terre, l’Orchestre de l’Agora, Natasha Kanapé Fontaine, Claudie Bertounesque, Richard Strauss, Élizabeth St-Gelais | Nicolas Ellis explique

Truck Violence – He Ended the Bender Hanging

Truck Violence – He Ended the Bender Hanging

Inscrivez-vous à l'infolettre