Festival Vibrations à l’UdeM | Invités de marque et musique brésilienne à l’honneur

par Elena Mandolini

Le Festival Vibrations se tient chaque année à l’Université de Montréal et met en valeur sa Faculté de musique, autant ses étudiant.e.s que ses professeur.e.s. Hier soir, à la Salle Claude-Champagne se produisait le Big Band de l’Université de Montréal. Au programme, beaucoup de grands classiques de la musique jazz, tous tournant autour du Brésil. Pour l’occasion, l’ensemble recevait deux invités de marque, soit la chanteuse Catina DeLuna et le pianiste Otmaro Ruiz. Le Big Band est nouvellement dirigé par João Lenhari, qui a succédé cette année à Ron Di Lauro.

Le concert commence en force avec Canto de Ossanha, arrangé par Lenhari. Dès les premières mesures, on sent l’énergie débordante de l’orchestre, ce qui met bien la table pour les prochaines pièces, pour lesquelles les invités spéciaux entrent en scène. L’interprétation est précise et dynamique, et on admire les superbes contrastes de nuances présentés par les instrumentistes. Petit bémol cependant : le piano et la section rythmique sont si amplifiés que l’on peine à entendre parfois, ironiquement, toutes les notes d’accompagnement de l’orchestre.

 Lorsque Catina DeLuna et Otmaro Ruiz entrent en scène, la soirée prend une nouvelle dimension. On se laisse transporter par la voix chaude de DeLuna, et on demeure au bout de son siège lors de ses improvisations vocales qui couvrent un large registre. Le jeu d’Otmaro Ruiz et lui aussi spectaculaire, et ses improvisations sont à couper le souffle. De plus, l’ensemble interprète plusieurs des arrangements du pianiste à l’occasion de ce concert. Comme interlude, le public a droit à un trio composé d’Otmaro Ruiz et avec Alain Caron (basse) et Paul Brochu (batterie) comme invités. Ce trio, qui a beaucoup tourné ensemble, interprète une composition de Ruiz et une autre de Caron avec une immense complicité.

Le programme, qui rend hommage à la musique brésilienne, est très bien construit. On reconnaît avec plaisir beaucoup d’orchestrations très intéressantes musicalement, dont beaucoup d’œuvres de Antônio Carlos Jobim. On passe habilement d’une pièce très rythmée à une œuvre plus introspective aux progressions harmoniques complexes et aux lignes mélodiques dépouillées. Le Big Band de l’Université de Montréal démontre par cette occasion sa grande polyvalence et sa musicalité remarquable.

Le Festival Vibrations se tiendra jusqu’au samedi 2 décembre. Des concerts auront lieu à plusieurs endroits à Montréal, et certains événements sont gratuits! INFOS ET BILLETS ICI!

Crédit photo : Denis Germain

Tout le contenu 360

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Will Régnier – Traces

Will Régnier – Traces

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Monica Freire – Ilhada

Monica Freire – Ilhada

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Susie Arioli – Embraceable

Susie Arioli – Embraceable

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Chromeo – Adult Contemporary

Chromeo – Adult Contemporary

Little Simz – Drop 7

Little Simz – Drop 7

Surhumaine Barbara Hannigan !

Surhumaine Barbara Hannigan !

Alix Fernz – Muselière

Alix Fernz – Muselière

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

Leslie Ting – What Brings You In

Leslie Ting – What Brings You In

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Le compositeur d’All Quiet On The Western Front à Montréal en lumière sous le nom de Hauschka

Le compositeur d’All Quiet On The Western Front à Montréal en lumière sous le nom de Hauschka

The First Eloi – Low Glow

The First Eloi – Low Glow

Inscrivez-vous à l'infolettre