Carminho à Montréal: la passion du fado via son histoire ancienne ou nouvelle

par Stephan Boissonneault

Le Théâtre Outremont, plein à craquer de Portugais de Montréal et d’amateurs de fado, a été abasourdi mercredi soir par la prestation de Carminho et de son groupe, qui s’apparentait parfois à un opéra intime, à une mise à nu de l’âme en direct.

« Je chante le fado depuis que je suis dans le ventre de ma mère », a déclaré Carminho au public, vêtue d’une robe entièrement noire et de gants en cuir noir. Elle avait l’air d’un présage des ténèbres et son comportement sur scène nous laissait deviner qu’elle serait très sérieuse. Mais ce n’était qu’une apparence, car elle était en fait très humoristique ; elle plaisantait avec le public, jouant de son français minimal et de son anglais approximatif pour apporter un peu de légèreté entre les chansons de son dernier album, Portuguesa, et de quelques œuvres antérieures.

Lorsqu’elle a déclaré qu’elle chantait du fado dans le ventre de sa mère, ce n’était pas un mensonge. Sa mère, Teresa Siqueira, est également une célèbre chanteuse de fado, et Carminho a grandi entourée de musiciens dans des maisons de fado, de sorte que le style de vie de la musique fado est profondément ancré dans le sang de Carminho. Et ceux qui n’avaient aucune idée de ce qu’était le fado ont eu droit à une brève leçon d’histoire de la part de Carminho. Pour elle, le fado est la vie, sa langue, un moyen d’exprimer la passion et les difficultés du peuple portugais. Le fado, dont l’origine remonte aux années 1800, suit une structure traditionnelle et sonne souvent comme un deuil, avec de longues pauses dramatiques permettant au chanteur de tenir une note passionnée spécifique.

La voix de Carminho est pleine de vie et de tristesse, avec une touche dramatique qui vous secoue et vous laisse sans voix, que vous compreniez ou non de quoi parle la chanson. Une leçon d’histoire sur le fado, mais aussi sur l’origine des chansons, les poètes portugais qui les ont écrites et les amis de Carminho qui lui ont donné la bénédiction d’ajouter de la musique à leurs poèmes.

L’une d’entre elles parlait de deux amoureux qui ne ressentent rien l’un pour l’autre. « Je me demande s’il y a un couple dans le public ce soir à qui cette chanson s’adresse », a déclaré Carminho sous les rires du public. Une autre chanson était la réimagination par Carminho d’un poème classique sur une jeune fille qui se rend à une fontaine, mais qui est dérangée par des « oiseaux », qui semblent être en fait des hommes. Carminho a réécrit les paroles pour que ce soit un homme qui aille à la fontaine. « Il est vrai que beaucoup de fado a toujours été masculin et sexiste, les hommes écrivant les poèmes pour que les femmes les chantent, alors j’ai voulu changer cela », a déclaré Carminho. Et changer cela n’a pas été une mince affaire. Carminho a dû obtenir la bénédiction de la famille du poète originel et la signature de la Société portugaise des auteurs. En ce qui concerne le fado, la poésie et l’art en général, la valeur artistique et les droits d’auteur semblent revêtir une grande importance au Portugal.

Carminho a également été qualifiée d’innovatrice du fado pour avoir introduit le mellotron, la guitare électrique et la guitare lap steel en plus de la configuration traditionnelle de la basse acoustique, de la guitare classique et de la guitare portugaise. En raison de cette configuration, elle a interprété des chansons de fado plus traditionnelles, mettant l’accent sur les trilles et les gammes de la guitare portugaise, et des réimaginations plus modernes avec les tons chauds du mellotron et les lignes obsédantes de la guitare lap steel. Le spectacle était donc varié, sans aucun moment d’ennui.

Tout le contenu 360

Convulsing – Perdurance

Convulsing – Perdurance

Darkthrone – It Beckons Us All…….

Darkthrone – It Beckons Us All…….

Ulcerate – Cutting the Throat of God

Ulcerate – Cutting the Throat of God

Botanist – Paleobotany

Botanist – Paleobotany

Les Violons du Roy, Cameron Crozman, Nicolas Ellis | Haydn Cello Concertos – Hétu Rondo

Les Violons du Roy, Cameron Crozman, Nicolas Ellis | Haydn Cello Concertos – Hétu Rondo

Un 16 juin aux Francos | Pomme, Marco Ema et KNLO

Un 16 juin aux Francos | Pomme, Marco Ema et KNLO

Jordan Hamilton – Project Freedom

Jordan Hamilton – Project Freedom

Nino Carlos &  Friends – Placenta

Nino Carlos & Friends – Placenta

Arooj Aftab – Night Reign

Arooj Aftab – Night Reign

Samuel Hasselhorn – Urlicht : Songs of Death and Resurrection

Samuel Hasselhorn – Urlicht : Songs of Death and Resurrection

Suoni per il popolo | Le jazz incendiaire et engagé de Irreversible Entanglements

Suoni per il popolo | Le jazz incendiaire et engagé de Irreversible Entanglements

Suoni per il popolo | On pique un jasette avec une légende de la musique contemporaine : Howard Skempton

Suoni per il popolo | On pique un jasette avec une légende de la musique contemporaine : Howard Skempton

Tali Rose partage son Piknic Electronik

Tali Rose partage son Piknic Electronik

Un 13 juin aux Suoni Per Il Popolo : No Hay Banda avec Sarah Davachi et Nadah El-Shazly + Sarah Pagé

Un 13 juin aux Suoni Per Il Popolo : No Hay Banda avec Sarah Davachi et Nadah El-Shazly + Sarah Pagé

Festival Classica pour enfants | Denis Gougeon et Julie Daoust nous causent « biscuits, tempêtes et mélodies »

Festival Classica pour enfants | Denis Gougeon et Julie Daoust nous causent « biscuits, tempêtes et mélodies »

Une soirée de clôture riche en émotions

Une soirée de clôture riche en émotions

Festival Classica – Fauré et Dubois au siècle dernier

Festival Classica – Fauré et Dubois au siècle dernier

Habitat Sonore au Centre Phi| Playlist estivale et lieu idéal pour l’écoute active et immersive

Habitat Sonore au Centre Phi| Playlist estivale et lieu idéal pour l’écoute active et immersive

Qiik – Demo

Qiik – Demo

HABITAT SONORE :  la musique qui fait vibrer Montréal… et le Centre Phi !

HABITAT SONORE :  la musique qui fait vibrer Montréal… et le Centre Phi !

Piknic Électronik | Pretty Privilege, transidentité,  joie, insolence

Piknic Électronik | Pretty Privilege, transidentité, joie, insolence

Suoni | Sarah Davachi et l’enjeu d’être jouée par No Hay Banda

Suoni | Sarah Davachi et l’enjeu d’être jouée par No Hay Banda

Suoni Per Il Popolo | The Jellicle Kiki Ball

Suoni Per Il Popolo | The Jellicle Kiki Ball

Centre PHI | KALLITECHNIS incarne sensualité et introspection.

Centre PHI | KALLITECHNIS incarne sensualité et introspection.

Inscrivez-vous à l'infolettre