×

Fela Soul, dix ans plus tard

Interview réalisé par Rupert Bottenberg
Genres et styles : afrobeat / hip-hop

renseignements supplémentaires

Les mashups mélangent deux ou plusieurs morceaux souvent incongrus d’artistes connus. Les mashups sont nés en 1994 lorsque Evolution Control Committee a lâché les rimes de Public Enemy sur les cuivres ringards de Herb Alpert. Dix ans plus tard, Danger Mouse s’est illustré en marquant une étape importante du mouvement des mashups, en mélangeant les Beatles et Jay-Z pour The Grey Album (même si pour déconner avec les Fab Four, on ne peut pas battre les productions de Tom Caruana).

En 2011, le Texan Amerigo Gazaway a livré un album de mashup qui a fait ses preuves, en mettant en parallèle les sons du parrain de l’afrobeat nigérian Fela Kuti et les icônes du rap de l’âge d’or De La Soul, les “hippies du hip-hop” du label Native Tongues. La combinaison était puissante, et la fusion habile de Gazaway et son affection évidente pour les sources ont permis à Fela Soul de figurer sur de nombreuses listes de best-of de fin d’année.

Nous sommes en 2021, une décennie plus tard, l’année où De La Soul a finalement repris possession de sa musique. Le dixième anniversaire de Fela Soul mérite également d’être célébré, et Gazaway marque l’occasion en offrant gratuitement une édition de luxe de l’album, enrichie de quelques titres en prime.

PAN M 360 s’est entretenu avec Gazaway pour revenir sur Fela Soul et se réjouir de ses prochaines productions..

PAN M 360 : Ce qui rend Fela Soul si mémorable, de ce qu’on pourrait appeler l’âge d’or des mashups, c’est que contrairement à la plupart des autres, il n’y a pas d’ironie. Ce n’est pas “tellement faux que c’est vrai”, même si j’adore ça… C’est juste 100% “ça semble bien”. Ressentez-vous la même chose à son sujet ?

Amerigo Gazaway : Je suis d’accord. J’essaie toujours de me poser la question “est-ce que ça me semble juste ?” lorsque je travaille sur ces projets, et Fela Soul n’a pas fait exception. C’était la première collaboration conceptuelle que j’ai produite et c’est pour cette raison qu’elle occupe une place très spéciale dans mon cœur. Je voulais créer quelque chose qui sonne bien, d’abord et avant tout, mais qui donne aussi plus de sens et de contexte pour ceux qui connaissent les artistes ou qui veulent se plonger plus profondément dans leurs catalogues.

PAN M 360 : Les paroles et la musique de De La Soul et de Fela Kuti véhiculent toutes deux une grande charge d’énergie positive, De La d’une manière plus légère, Fela d’une manière plus militante, militant pour un changement positif. Étiez-vous conscient de cette dynamique en réalisant Fela Soul ?

Amerigo Gazaway : Je l’étais. C’est d’ailleurs l’une des principales raisons pour lesquelles j’ai choisi d’associer les deux artistes. Cependant, je pense que mon style a évolué au fil des ans et que je suis devenu beaucoup plus précis quant aux chansons et aux artistes à associer, et pourquoi. Par exemple, sur le projet original Fela Soul, je n’ai pas intégré autant la voix et les messages politiques de Fela Kuti que je l’aurais fait si j’avais créé l’album aujourd’hui. C’est pourquoi, sur le nouveau titre Fela Soul More Than U Know, on peut entendre Fela chanter des paroles qui correspondent directement à ce dont parle De La Soul dans le refrain et les couplets. Ce sont ces petites nuances et connexions qui donnent vraiment vie à ces projets et donnent l’impression que les artistes que je combine sont en fait en conversation les uns avec les autres. 

PAN M 360 : Parmi les mashups de Fela Soul, lequel vous satisfait le plus aujourd’hui, et pourquoi ?

Amerigo Gazaway : Breakadawn reste l’un de mes préférés, principalement parce qu’il utilise le fameux échantillonnage de Fela Water No Get Enemy, mais aussi parce qu’il a été la première graine plantée,  ayant conduit à la création de tout le projet Fela Soul.

PAN M 360 : Fela Soul n’est que la pointe de l’iceberg. Pouvez-vous nous suggérer un autre classique de votre répertoire que les nouveaux arrivants pourraient également apprécier ?

Amerigo Gazaway : Yasiin Gaye est un autre projet Soul Mates que j’ai créé en 2014. Il combine la musique du chanteur soul Marvin Gaye avec les paroles du rappeur/acteur Yasiin Bey, anciennement connu sous le nom de Mos Def. C’est un autre de ces projets qui m’ont semblé “justes” dès le départ, de la musique aux paroles en passant par les thèmes qui se chevauchent. Cet album en deux parties est considéré comme un classique par nombre de mes fans, et marque également un tournant décisif dans ma carrière et mon évolution artistique. Mais il y en a d’autres aussi – A Common Wonder, The Miseducation of Eunice Waymon, The Trill Is Gone, The B.I.G. Payback et bien d’autres.

PAN M 360 : Sur quoi travaillez-vous en ce moment ? Quel est le prochain projet en cours ?

Amerigo Gazaway : Je travaille actuellement sur une poignée de projets avec différents MCs et artistes, comme Napoleon Da Legend (Berlin) et Petty (Nashville). En plus de cela, je travaille sur mon prochain projet de hip-hop instrumental ainsi que sur plusieurs collaborations top secret avec Soul Mates. Enfin, j’ai récemment commencé à composer des bandes sonores pour le cinéma, la télévision et les jeux vidéo, une activité qui m’a toujours passionné.

Inscrivez-vous à l'infolettre