Andrew Wan et Bryan Cheng au service de Ravel… en Amérique

Entrevue réalisée par Alain Brunet

renseignements supplémentaires

Le lauréat du Concours OSM 2019, le violoncelliste canadien Bryan Cheng et le violon solo de l’OSM Andrew Wan font équipe dans un programme de la Virée classique. Composée en hommage à Claude Debussy, la Sonate pour violon et violoncelle en la mineur, M. 73 de Maurice Ravel est le plat de résistance d’un menu intimiste où l’on pourra découvrir des œuvres de la compositrice et altiste britanno-américaine Rebecca Clarke, du violoniste américain Mark O’Connor et du violoncelliste américain Mark Summer,  sans compter un extrait du Double Concerto du célébrissime Philip Glass.

PAN M 360 : Pour ce dialogue violon-violoncelle, comment le choix de Bryan Cheng a-t-il été effectué ?

ANDREW WAN : On m’a mentionné, vous savez, quelques propositions différentes de musiciens avec qui je pourrais travailler. Et quand il a mentionné la possibilité de travailler avec Bryan Cheng , j’ai sauté sur l’occasion, car j’aime vraiment la façon dont Bryan joue.  La Sonate de Ravel un morceau que j’ai joué assez souvent. Et je sais qu’il l’a jouée aussi. Et c’est un violoncelliste formidable. C’était donc pour moi une évidence. Et puis le reste du programme s’est mis en place assez facilement. Je n’avais jamais joué la pièce de Rebecca Clarke et de Philip Glass, donc j’étais heureux de les apprendre. Mais le plus important, c’est de trouver des gens avec qui j’aime jouer et vous savez, j’ai entendu parler de Bryan pour la première fois lorsqu’il a fait un solo avec l’OSM. Et c’était exceptionnel. Et j’ai juste réalisé que je voulais jouer avec quelqu’un comme lui, si généreux et authentique, un grand violoncelliste canadien. Et, en plus de cela, il semble être une très bonne personne. Je suis donc très motivé!

PAN M 360 : Parlons de la pièce principale, soit la Sonate pour violon et violoncelle en la mineur, M. 73 de Maurice Ravel.

ANDREW WAN : Avant la période de Debussy et Ravel, les compositeurs français essayaient de sonner très germanique. Et puis ils ont commencé à développer des identités distinctes en s’inspirant des musiques de partout, de l’Asie, l’Afrique du Nord et bien sûr de l’Amérique. Ils ne voulaient donc pas nécessairement sonner, entre guillemets, français. Alors cette pièce en duo  est en fait, plus j’y pense, similaire au trio de Ravel avec piano en termes de portée. Et ce qui me stupéfie, c’est que le compositeur était capable de créer autant de tension et de virtuosité, mais avec seulement deux instruments. Ainsi, chaque fois que je joue cette pièce, je m’étonne de ma propre impression de me trouver avec un ensemble beaucoup plus grand. Je sais, par ailleurs, que c’est extrêmement difficile pour le violoncelle, encore plus que pour le violon, mais le résultat demeure toujours très délicat à atteindre.

PAN M 360 : Nous avons donc au programme trois pièces en duo et deux en solo pour violoncelle.

ANDREW WAN : Oui je pense que le programme fonctionne de cette façon. Outre le fait que Bryan soit l’invité et que nous devions l’entendre dans deux pièces solos, je devais aussi préparer une somme colossale de partitions pour la Virée classique, sans compter  les autres festivals auxquels je participerai après la Virée. C’est fou!  Ce sont mes Jeux Olympiques! Alors je ne cesse de répéter avec mon iPad, je peux même pas dire combien de temps j’ai passé. Tu penses avoir attaqué  correctement la pile de partitions et il y en a encore et encore. Et j’ai aussi envie d’apprécier le jeu de Bryan sans le stress de jouer tout le concert avec lui.

Et, vous savez, je n’ai pas joué une seule note avec lui avant. Donc je ne veux pas me précipiter. Comme pour Ravel, plus tu creuses, plus ça rapporte. Juste une sorte d’interprétation excitante, pas très réfléchie, ne me semble pas destinée au genre de joueur qu’est Bryan. C’est pourquoi je veux creuser profondément cette pièce avec lui. Donc je suis reconnaissant que nous ne soyons pas en train de devenir fous et d’essayer de programmer trop de pièces.

AU THÉÂTRE MAISONNEUVE, SAMEDI 13 AOÛT, 13H30

ARTISTES ET OEUVRES

Bryan Cheng, violoncelle 

Andrew Wan, violon 

Glass, Duos pour violon et violoncelle, tirés du Double Concerto (5 min)

Rebecca Clarke, Deux pièces pour violon et violoncelle (6 min)

Mark O’ConnorAppalachia Waltz, pour violoncelle seul (4 min)

Mark SummerJulie-O, pour violoncelle seul (5 min)

Ravel, Sonate pour violon et violoncelle en la mineur, M. 73 (20 min)

Tout le contenu 360

Nuits d’Afrique: un 8 mars avec Sona Jobarteh

Nuits d’Afrique: un 8 mars avec Sona Jobarteh

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

Le compositeur d’All Quiet On The Western Front à Montréal en lumière sous le nom de Hauschka

Le compositeur d’All Quiet On The Western Front à Montréal en lumière sous le nom de Hauschka

Quelle époque pour être en vie ! Conversation avec Sarah Rossy

Quelle époque pour être en vie ! Conversation avec Sarah Rossy

L’Ensemble à cordes de l’ONJ au service de Marianne Trudel et Yannick Rieu

L’Ensemble à cordes de l’ONJ au service de Marianne Trudel et Yannick Rieu

Daniel Bartholomew-Poyser dirige l’Ensemble Obiora

Daniel Bartholomew-Poyser dirige l’Ensemble Obiora

Quatuor Molinari: John Rea et Dmitri Chostakovitch juxtaposés

Quatuor Molinari: John Rea et Dmitri Chostakovitch juxtaposés

Zaho de Sagazan, cette voix qui lance des éclairs

Zaho de Sagazan, cette voix qui lance des éclairs

Lorraine Klaasen, notre Mama Afro-Canada

Lorraine Klaasen, notre Mama Afro-Canada

Igloofest en coulisses : VJ, un métier de l’ombre… en pleine lumière

Igloofest en coulisses : VJ, un métier de l’ombre… en pleine lumière

Taverne Tour: Ducks Ltd, jangle pop accrocheuse et folies humaines

Taverne Tour: Ducks Ltd, jangle pop accrocheuse et folies humaines

Barbara Hannigan: double tâche avec l’OSM

Barbara Hannigan: double tâche avec l’OSM

Jowee Omicil convie les esprits libérateurs du Bwa Kayman

Jowee Omicil convie les esprits libérateurs du Bwa Kayman

Taverne Tour : Jon Spencer revu et corrigé

Taverne Tour : Jon Spencer revu et corrigé

Rosemarie et Jean-Michel au service de Ravel et Gershwin

Rosemarie et Jean-Michel au service de Ravel et Gershwin

Cabaret Acoustique Nuits D’Afrique : Justin Adams & Mauro Durante

Cabaret Acoustique Nuits D’Afrique : Justin Adams & Mauro Durante

Taverne Tour: Laurence-Anne, visite d’un labyrinthe sans fin

Taverne Tour: Laurence-Anne, visite d’un labyrinthe sans fin

Taverne Tour: Deli Girls, punk queercore expérimental pour secouer votre monde

Taverne Tour: Deli Girls, punk queercore expérimental pour secouer votre monde

Zihua Tan: programme canado-malais à la soirée No Hay Banda

Zihua Tan: programme canado-malais à la soirée No Hay Banda

Le violoncelle non-binaire d’India Gailey

Le violoncelle non-binaire d’India Gailey

Igloofest en coulisses : découvrez les secrets de production de l’événement

Igloofest en coulisses : découvrez les secrets de production de l’événement

Rasas et autres sentiments: un programme trans-traditionnel de la SMCQ

Rasas et autres sentiments: un programme trans-traditionnel de la SMCQ

Inscrivez-vous à l'infolettre