Dogo Suicide revient sur son expérience au Phoque OFF

Entrevue réalisée par Max Seaton
Genres et styles : Alternative / post-punk / punk

renseignements supplémentaires

Actif sur la scène musicale de Québec depuis début 2020, le groupe de rock alternatif/punk Dogo Suicide suscite de plus en plus d’intérêt grâce à un son hybride super original que l’on retrouve, entre autres, sur leur dernier EP, Sexe Pour Les Yeux. J’ai discuté avec Nicolas Côté, chanteur et guitariste du groupe, du projet et de leur récente participation au festival Le Phoque OFF.

PAN M 360 : Pour commencer, peux-tu me dire comment le groupe a commencé ? Comment vous êtes-vous rencontrés ?

Nicolas Côté : Manu (Emmanuel Canadian, basse) et moi sommes des amis d’enfance, il m’a même appris à jouer de la guitare …. Nous avons rencontré Richard (Richard-William Turcotte, batterie) en 2020 grâce à des amis communs et nous jouons ensemble depuis.

PAN M 360 : Avez-vous joué dans d’autres projets séparés avant de créer Dogo Suicide ?

Nicolas Côté : Notre batteur a environ 10 ans de plus que nous (manu et moi) donc il a joué dans beaucoup plus de projets que nous. Il a été dans Ancestors Revenge, The Death Wheelers, Stained Glass, Souphl et un tas d’autres trucs. Pour ma part, j’ai eu quelques groupes avant Dogo, mais rien de sérieux.

PAN M 360 : On doit te le demander souvent, mais d’où vient le nom de Dogo Suicide ? Est-ce un hasard ou a-t-il une signification plus profonde ?

Nicolas Côté : On aimait bien le paradoxe entre Dogo et Suicide, mais globalement, ça sonnait bien pour nous !

PAN M 360 : J’ai entendu le nom du groupe prononcé en français et en anglais, comment le prononcez-vous les gars ?

Nicolas Côté : En français, mais ça ne nous dérange absolument pas que les gens le prononcent en anglais.

PAN M 360 : Puisqu’on en parle, qu’est-ce qui vous a poussé à chanter la majorité de vos chansons en français ? Votre identité québécoise est-elle importante pour vous ?

Nicolas Côté : C’est venu naturellement. Il est plus facile de décrire des sentiments et des idées dans sa langue maternelle. Il y a quelque chose de très cérébral dans la langue française, ce qui est super intéressant à combiner avec une musique qui est plus agressive.

PAN M 360 : Comment se déroule votre processus de création ? Est-ce que l’un de vous apporte ses chansons aux autres ou est-ce que vous partez de zéro et créez le tout ensemble ?

Nicolas Côté : J’arrive presque toujours avec des démos sur lesquelles je joue tout très mal, et ensuite nous travaillons sur les chansons en groupe.

PAN M 360 : Vous avez mentionné à plusieurs reprises que votre genre musical serait  » post-tout, mais un peu punk dans l’ensemble « , j’imagine que cela inclut une variété d’influences. Quels sont les groupes musicaux sur lesquels vous vous entendez le mieux tous les trois ?

Nicolas Côté : Nous n’écoutons pratiquement rien en commun (rires). Honnêtement, je ne pense pas que Rich et Manu aient jamais écouté de punk. Je dirais que It It Anita est un groupe que nous écoutons tous les trois, mais je ne vois rien d’autre qui fasse l’unanimité !

PAN M 360 : Vous êtes deux chanteurs dans le groupe, écrivez-vous les textes ensemble ?

Nicolas Côté : Non, j’écris tous les textes.

PAN M 360 : Vous avez récemment joué au festival Le Phoque Off pour la deuxième fois, comment s’est passée votre expérience par rapport à la précédente ?

Nicolas Côté : En 2021, nous avons joué devant une équipe technique du Cégep Limoilou (le set a été filmé par le festival), donc nous étions très heureux de jouer devant une foule à Pantoum cette année !

PAN M 360 : Vous êtes de la ville de Québec, avez-vous des endroits à recommander à un fan de musique qui visiterait la ville ?

Nicolas Côté : Le Pantoum, Knockout, Anti et Scanner sont des incontournables du centre-ville.

PAN M 360 : Enfin, quelle est la prochaine étape pour Dogo Suicide ? Des projets pour 2023 ?

Nicolas Côté : Nous sortons un single le 10 mars. Et beaucoup de concerts seront annoncés prochainement.

Tout le contenu 360

KNLO, la transhumance du 438

KNLO, la transhumance du 438

Semaine du Neuf:  Jeffrey Stonehouse explique la prog !

Semaine du Neuf: Jeffrey Stonehouse explique la prog !

Nuits d’Afrique: un 8 mars avec Sona Jobarteh

Nuits d’Afrique: un 8 mars avec Sona Jobarteh

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

Le compositeur d’All Quiet On The Western Front à Montréal en lumière sous le nom de Hauschka

Le compositeur d’All Quiet On The Western Front à Montréal en lumière sous le nom de Hauschka

Quelle époque pour être en vie ! Conversation avec Sarah Rossy

Quelle époque pour être en vie ! Conversation avec Sarah Rossy

L’Ensemble à cordes de l’ONJ au service de Marianne Trudel et Yannick Rieu

L’Ensemble à cordes de l’ONJ au service de Marianne Trudel et Yannick Rieu

Daniel Bartholomew-Poyser dirige l’Ensemble Obiora

Daniel Bartholomew-Poyser dirige l’Ensemble Obiora

Quatuor Molinari: John Rea et Dmitri Chostakovitch juxtaposés

Quatuor Molinari: John Rea et Dmitri Chostakovitch juxtaposés

Zaho de Sagazan, cette voix qui lance des éclairs

Zaho de Sagazan, cette voix qui lance des éclairs

Lorraine Klaasen, notre Mama Afro-Canada

Lorraine Klaasen, notre Mama Afro-Canada

Igloofest en coulisses : VJ, un métier de l’ombre… en pleine lumière

Igloofest en coulisses : VJ, un métier de l’ombre… en pleine lumière

Taverne Tour: Ducks Ltd, jangle pop accrocheuse et folies humaines

Taverne Tour: Ducks Ltd, jangle pop accrocheuse et folies humaines

Barbara Hannigan: double tâche avec l’OSM

Barbara Hannigan: double tâche avec l’OSM

Jowee Omicil convie les esprits libérateurs du Bwa Kayman

Jowee Omicil convie les esprits libérateurs du Bwa Kayman

Taverne Tour : Jon Spencer revu et corrigé

Taverne Tour : Jon Spencer revu et corrigé

Rosemarie et Jean-Michel au service de Ravel et Gershwin

Rosemarie et Jean-Michel au service de Ravel et Gershwin

Cabaret Acoustique Nuits D’Afrique : Justin Adams & Mauro Durante

Cabaret Acoustique Nuits D’Afrique : Justin Adams & Mauro Durante

Taverne Tour: Laurence-Anne, visite d’un labyrinthe sans fin

Taverne Tour: Laurence-Anne, visite d’un labyrinthe sans fin

Taverne Tour: Deli Girls, punk queercore expérimental pour secouer votre monde

Taverne Tour: Deli Girls, punk queercore expérimental pour secouer votre monde

Zihua Tan: programme canado-malais à la soirée No Hay Banda

Zihua Tan: programme canado-malais à la soirée No Hay Banda

Le violoncelle non-binaire d’India Gailey

Le violoncelle non-binaire d’India Gailey

Inscrivez-vous à l'infolettre