Adekunle Gold : faire rayonner l’afrobeats, un verre de tequila à fois.

Entrevue réalisée par Jacob Langlois-Pelletier
Genres et styles : afrobeat / afrobeats

renseignements supplémentaires

Une semaine après la parution de son cinquième album en carrière Tequila Ever After, la vedette Nigériane Adekunle Gold, alias AG Baby, était de passage au festival Osheaga. Peu de temps avant de monter sur scène, il s’est entretenu avec PAN M 360 afin de discuter de sa récente signature avec le prestigieux label Def Jam Recordings, de son nouveau projet et bien plus! 

Au cours de la dernière année, l’afrobeats a su conquérir le monde musical et est devenu l’un des genres musicaux les plus écoutés à travers le monde. Menée par des artistes tels que Wizkid, Burna Boy et bien évidemment Adekunle Gold, cette musique nigériane a su se frayer un chemin jusqu’en Amérique du Nord et ne cesse de gagner en popularité. Parlez-en à AG Baby, lui qui débutera une tournée nord-américaine de 17 dates en septembre prochain. Il sera d’ailleurs de retour à Montréal au MTELUS le 1er octobre, pour ceux et celles qui l’auront raté lors d’Osheaga (Vous pouvez d’ailleurs lire notre compte-rendu sur sa prestation en cliquant ici). 

Comme mentionné plus tôt, l’artiste de 36 ans a récemment dévoilé son nouvel opus intitulé Tequila Ever After. Dans ce projet de 18 titres, Adekunle Gold repousse les frontières de l’afrobeats en incorporant des éléments pop, R&B et highlife à son art, tout en alternant avec aisance entre l’anglais et le yoruba, sa langue maternelle. Pour sa première sortie sous Def Jam Recordings, le natif du Lagos s’est entouré d’invités de renoms tels que Pharrell William & Nile Rodgers sur Falling Up et Khalid sur l’excellente Come Back To Me. Inspiré par le sentiment que procure la consommation de tequila, cet album nous fait oublier tous nos soucis et c’est exactement ce dont nous avions besoin pour terminer l’été en beauté!

PAN M 360 : Bienvenue à Montréal! Est-ce votre première visite ici? 

ADEKUNLE GOLD : Merci! C’est la deuxième fois que je suis de passage au Québec. J’adore la place et les gens aiment l’afrobeats. Je me rappelle qu’à ma première visite, je me demandais s’il y avait réellement des personnes qui connaissaient ma musique à Montréal. J’ai rapidement compris que la ville s’intéresse à tous les genres musicaux et j’adore cela. 

PAN M 360 : En mars dernier, vous avez signé avec le label Def Jam Recordings. Quels outils cette association vous donne-t-elle pour vous permettre d’atteindre le niveau supérieur?

ADEKUNLE GOLD : C’est un immense honneur d’être signé à Def Jam. Je suis vraiment heureux d’être entouré de gens qui comprennent comment me pousser et me permettre de me surpasser. En plus de cela, ma nouvelle équipe est la meilleure pour promouvoir ma musique. C’est exactement ce dont j’ai besoin. 

PAN M 360 : Le 28 juillet dernier, vous avez fait paraître votre projet Tequila Ever After. Parlez-moi de ce que ce projet représente et comment s’est déroulé sa création. 

ADEKUNLE GOLD : Ce projet représente la liberté et la joie. Lorsque tu écoutes cet album, tu n’as plus aucun souci. Comme vous l’aurez deviné, ce projet est inspiré par la tequila. J’ai consommé ce type d’alcool pour la première fois à Los Angeles en avril dernier. J’ai tout de suite apprécié le sentiment que la tequila me procurait. C’est à partir de ce moment que j’ai voulu créer un album dans lequel j’allais transposer cette sensation en musique. En écoutant cet album, tu ressens que ça provient de conversations avec des amis après un shooter de tequila. 

PAN M 360 : Doit-on en comprendre que beaucoup de tequila a été consommée pendant la création de cet opus?

ADEKUNLE GOLD : Oh oui, absolument! Cependant, ce que la tequila apportait était des discussions entre amis, et c’est vraiment ça la base du projet. Pour cet album, j’ai collaboré avec plusieurs artistes dont Pharrell Williams, Coco Jones, Ami Faku et Khalid. Quand j’étais au studio avec eux, nous passions la majorité de notre temps à jaser de tout et de rien avant de se mettre à créer. Ainsi, la plupart des chansons que nous écrivions étaient inspirées par nos conversations. Pour cet album, c’était vraiment important pour moi de laisser ma créativité parler et de ne pas forcer les choses. Je n’avais aucune raison de me presser à créer. Je trouve que c’est beaucoup plus plaisant de faire de la musique quand tu es libre et que tu éprouves du plaisir. En bref, nous avons pris de la tequila, avons eu de belles discussions et c’est ainsi que l’album est né. 

PAN M 360 : Votre dernier projet Catch Me If You Can et Tequila Ever After sont assez différents. Quel est le plus grand changement dans votre approche créative entre ces deux albums?

ADEKUNLE GOLD : Lors de la création de Catch Me If You Can, je me sentais au travail tandis que pour Tequila Ever After, j’ai eu beaucoup plus de plaisir. Je crois fermement qu’on le ressent lorsqu’on écoute les chansons de mon dernier opus. Comme j’ai dit plus tôt, je n’avais rien à me soucier lors de la création de cet album et j’ai été davantage créatif. Aussi, j’ai voulu amener mon son à un niveau supérieur. J’ai fait en sorte que Tequila Ever After soit un heureux mélange de tous les styles musicaux qui m’ont inspiré. J’ai aussi travaillé sur mon écriture et je me suis assuré que je n’ai jamais dit avant ce que je dis dans l’album. Sinon, j’étais aussi plus confiant lors de la création de ce projet. 

PAN M 360 : Sur Tequila Ever After, votre titre Look What You Made Me Do est une collaboration avec votre femme Simi. Je sais que vous avez déjà chanté ensemble par le passé, mais qu’est-ce que cela présente pour vous de l’avoir à vos côtés sur ce projet? 

ADEKUNLE GOLD : C’est définitivement un morceau spécial pour moi. La dernière fois qu’elle a apparu sur une de mes chansons, c’était en 2016 sur mon album Gold. Depuis le début de la création de Tequila Ever After, je savais que je voulais qu’elle y participe. Je voulais créer le meilleur duo possible. Je lui ai dit: « Si l’on doit créer dix chansons avant d’en arriver à la bonne, nous allons le faire ». Ainsi, nous en avons fait quatre et c’est à la cinquième que nous en sommes arrivés à ce résultat. Pour ce qui en ai du sujet de la chanson, c’est assez simple. Ça explique ce que notre amour l’un envers l’autre nous fait ressentir. 

PAN M 360 : Votre ouvrez votre projet avec le morceau Chasing Peace Of Mind, une collaboration avec Habib Koité et Ami Faku qui aborde cette recherche d’une tranquillité d’esprit. Lorsque vous êtes à un festival comme Osheaga et que vous vivez de votre passion, vous rapprochez-vous de ce sentiment?

ADEKUNLE GOLD : Je travaille chaque jour pour atteindre cette tranquillité d’esprit. De jour en jour, j’apprends de mieux en mieux à mettre la vie sur « arrêt » et l’apprécier pleinement. Je suis énormément heureux et reconnaissant de pouvoir être à Osheaga. C’est une étape de plus vers cet état d’esprit, c’est certain.

PAN M 360 : Vous serez de retour à Montréal au MTELUS en octobre prochain. À quoi doit-on s’attendre de votre concert? 

ADEKUNLE GOLD : Ça va être incroyable, vous devez absolument y être. J’ai cinq albums à mon actif, et je vais performer des titres de chacun des projets. Je vais être accompagné de plusieurs de mes amis, ça va être un excellent spectacle. Écoutez, si vous n’avez pas encore vos billets, vous devez absolument aller les acheter. Venez voir la plus grande rockstar africaine sur scène!

Crédit photo : Frédérique Ménard-Aubin

Tout le contenu 360

Totalement Sublime| Totalement Immersif | L’univers ambient d’Albédo et Parhélie à la SAT

Totalement Sublime| Totalement Immersif | L’univers ambient d’Albédo et Parhélie à la SAT

À la table d’Annie-Claude Deschênes : entre ustensiles et expérimentation sonore

À la table d’Annie-Claude Deschênes : entre ustensiles et expérimentation sonore

OSL | Naomi Woo | Musique du Nouveau Monde

OSL | Naomi Woo | Musique du Nouveau Monde

Anderson & Roe, grands innovateurs du duo pianistique

Anderson & Roe, grands innovateurs du duo pianistique

Hawa B or not Hawa B ? L’EP « sadder but better » y répond !

Hawa B or not Hawa B ? L’EP « sadder but better » y répond !

Shades of Bowie, pièce composée pour l’homme derrière Blackstar

Shades of Bowie, pièce composée pour l’homme derrière Blackstar

Isabella D’Éloize Perron – à la conquête de l’Amérique avec Vivaldi et Piazzolla

Isabella D’Éloize Perron – à la conquête de l’Amérique avec Vivaldi et Piazzolla

Shaina Hayes et son Kindergarten Heart

Shaina Hayes et son Kindergarten Heart

Piano Symphonique | Julia Mirzoev, Braden McConnell & Antoine Rivard-Landry

Piano Symphonique | Julia Mirzoev, Braden McConnell & Antoine Rivard-Landry

La recette de « l’acclimatisation » de Jean Jean Roosevelt? Produire un album à Montréal!

La recette de « l’acclimatisation » de Jean Jean Roosevelt? Produire un album à Montréal!

In Pursuit Of Repetitive Beats : connexion humaine via la RV

In Pursuit Of Repetitive Beats : connexion humaine via la RV

Un nouveau festival de jazz fondé par Martha Wainwright

Un nouveau festival de jazz fondé par Martha Wainwright

La grande transition d’Anton Webern par le Quatuor Molinari

La grande transition d’Anton Webern par le Quatuor Molinari

Semaine du Neuf | Il n’y a pas de musique sans vent. L’être contre le vent de Matthias Krüger

Semaine du Neuf | Il n’y a pas de musique sans vent. L’être contre le vent de Matthias Krüger

L’électro swana de Deena Abdelwahed: syncrétisme, engagement, nouvelle norme

L’électro swana de Deena Abdelwahed: syncrétisme, engagement, nouvelle norme

Nicolas Boulerice et Frédéric Samson inaugurent le CoolTrad

Nicolas Boulerice et Frédéric Samson inaugurent le CoolTrad

Semaine du Neuf | L’Ensemble Hopper, fréquences liégeoises

Semaine du Neuf | L’Ensemble Hopper, fréquences liégeoises

Semaine du Neuf | Cléo Palacio-Quintin nous parle du Vivier Mix

Semaine du Neuf | Cléo Palacio-Quintin nous parle du Vivier Mix

Semaine du Neuf | Pierre Jodlowski et la « dramaturgie compositonnelle »

Semaine du Neuf | Pierre Jodlowski et la « dramaturgie compositonnelle »

Semaine du Neuf | Architek Percussion et  2 compositrices canadiennes: Sabrina Schroeder et Nicole Lizée

Semaine du Neuf | Architek Percussion et 2 compositrices canadiennes: Sabrina Schroeder et Nicole Lizée

Semaine du Neuf | L’Afghanistan psychédélique de Sam Shalabi et Shaista Latif

Semaine du Neuf | L’Afghanistan psychédélique de Sam Shalabi et Shaista Latif

Semaine du Neuf | Sixtrum : la magie des percussions… aquatiques!

Semaine du Neuf | Sixtrum : la magie des percussions… aquatiques!

Semaine du Neuf | Beethoven 3.0 par l’ensemble collectif9

Semaine du Neuf | Beethoven 3.0 par l’ensemble collectif9

Semaine du Neuf | Les expériences haptiques et interdisciplinaires de Jimmie Leblanc et Fareena Chanda

Semaine du Neuf | Les expériences haptiques et interdisciplinaires de Jimmie Leblanc et Fareena Chanda

Inscrivez-vous à l'infolettre