Pays : États-Unis Label : Indépendant Genres et styles : électronique / post-rock / rock / rock expérimental / trip-hop Année : 2020

You and I

· par Alex Labonté

Une voix qui virevolte comme un cerf-volant, du Radiohead mélangé à du post-rock, une touche de trip-hop et une bonne dose d’expérimentation : voilà les éléments qui constituent un album de O’Brother. Le tout aurait pu être réconfortant, mais c’est plutôt l’apocalypse qu’on entend arriver. C’est la course vers notre bunker, où une camisole de force nous attend. Et un choix à faire : la porter ou l’ignorer ? Elle nous regarde, réclamant qu’on l’enfile. 

L’esprit maintenant doublement emmuré, on ne peut échapper à notre sort. Slipping, titre dépressif et tout en langueur, donne l’impression de tenir du verre brisé. Cristallin, affûté. Dangereux si on bouge trop vite. What We’ve Lost est de la même nature, avec ses paroles anxiogènes : « When the walls close in / you’ll take me into your final hours / after the wilting flowers / when your thoughts close in / will you remember what we lost? ». D’autres chansons évoquent également la perte de contrôle, avec des titres comme Killing Spree, Black Tide et Spill On The Carpet. Dans Leave Me Out, un amoureux nous annonce qu’il va nous quitter, et la scène semble se produire encore et encore. You and I :  un disque terriblement efficace, redoutable, qui nous écrase au plancher et nous fait capituler devant les forces de la nature.

Tout le contenu 360

Yannick Nézet-Séguin / Orchestre métropolitain – Sibelius 2 et 5

Yannick Nézet-Séguin / Orchestre métropolitain – Sibelius 2 et 5

Exponential Ensemble – Matters of Time

Exponential Ensemble – Matters of Time

UdeM | La Flûte enchantée, Mozart entre tradition et modernité

UdeM | La Flûte enchantée, Mozart entre tradition et modernité

KNLO, la transhumance du 438

KNLO, la transhumance du 438

Semaine du Neuf:  Jeffrey Stonehouse explique la prog !

Semaine du Neuf: Jeffrey Stonehouse explique la prog !

Planante et (trop) discrète musique de Missy Mazzoli

Planante et (trop) discrète musique de Missy Mazzoli

Burna Boy remplit presque deux Centres Bell : le Nigeria à nos portes !

Burna Boy remplit presque deux Centres Bell : le Nigeria à nos portes !

« In the Half-Light » – Barbara Hannigan avec l’Orchestre symphonique de Montréal

« In the Half-Light » – Barbara Hannigan avec l’Orchestre symphonique de Montréal

Nuits d’Afrique: un 8 mars avec Sona Jobarteh

Nuits d’Afrique: un 8 mars avec Sona Jobarteh

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Will Régnier – Traces

Will Régnier – Traces

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Monica Freire – Ilhada

Monica Freire – Ilhada

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Susie Arioli – Embraceable

Susie Arioli – Embraceable

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Inscrivez-vous à l'infolettre