×
Pays : Suède Label : Adrian Genres et styles : dream pop expérimentale / psychédélique Année : 2020
Hey Elbow

We Three

· par Isabelle Marceau

Pour la création de son troisième album, le trio suédois a choisi de s’isoler à la campagne et a misé sur l’improvisation. Le résultat? Une pop atmosphérique, psychédélique et expérimentale qui surprend. Le titre de l’album, We Three, évoque la présence d’une démocratie musicale au sein du groupe et à laquelle il tient. Toutefois, c’est la chanteuse Julia Ringdahl qui donne le ton dès la première pièce. Sa voix riche et affirmée nous rappelle celle de Grace Slick ainsi que celle de Trish Keenan au niveau de son aura rétro-féminine. En ouverture, dans Missit, elle entonne et répète comme un mantra « Denying is easy, admitting is so hard » accompagnée de lourds synthés et d’une batterie fébrile. Lorsque des cuivres s’immiscent dans la pièce, la tension demeure mais l’atmosphère est plus feutrée. S’ensuit Nurture∕Aptitude avec chants angéliques, annonciateurs peut-être d’une bonne nouvelle. Mais le bourdonnement continu des synthétiseurs nous incite à rester sur nos gardes. Un roulement de batterie brise la tension et Ringdahl chante telle une hymne « They will never have the power if we don’t feed them, they will never know the way if we don’t lead them ». L’énergie explosive et le changement de tempo nous annonce que le rideau tombe et que l’acte suivant prend place. La voix se fait plus douce par moment et se mêle à la guitare et aux nappes sonores comme dans Fill Holes With Hope. Ailleurs, comme dans Push, elle se décuple en chœurs de part et d’autre dans l’espace ce qui accentue l’ambiance psychédélique déjà présente. We Three est un album de mélodies accrocheuses, énergiques et hypnotiques et son écoute se compare à un saut à pieds joints dans une vaste spirale.

Inscrivez-vous à l'infolettre