×
Pays : États-Unis Label : Trouble In Mind Genres et styles : art-rock / krautrock / rock expérimental Année : 2020
FACS

Void Moments

· par William Paulhus

Issu des cendres de l’excellente formation rock Disappears, qui avait retenu l’attention avec son album Pre-Language, le trio FACS affiche une productivité exemplaire avec un troisième album en autant d’années d’existence. Reconnus pour avoir une sonorité évolutive plutôt que statique, ces Américains nous réservent toujours de jolies surprises. Cela se confirme sur cette nouveauté avec une plus grande souplesse au niveau des structures et un son qui se refroidit. Les moments mélodiques sont généralement écartés du lot et la voix se rapproche davantage des standards du space-rock. Le chant passif du guitariste Brian Case se laisse porter par les instruments plutôt que d’imposer la cadence.

Même si elle respire très bien, la musique qui compose Void Moments nous apparaît comme un bloc. La captation sonore est brute et semble très peu retravaillée après coup. L’auditeur peut facilement s’imaginer assis au centre du local de répétition du groupe en train de subir la distorsion des amplis. Prenons par exemple la pièce Version qui surprend avec quelques impuretés au niveau des percussions, mais qui se conclut par un « Hey ! did you record that? ». Disons qu’il est assez cocasse d’avoir conservé ce détail dans la version finale, mais cela résume bien l’esprit du disque. Sans nécessairement frapper de coups de circuit, sauf peut-être avec l’extraordinaire Void Walker, FACS continue de séduire les fanatiques de rock avec une approche un peu plus directe, tout en naviguant avec agilité, et beaucoup de subtilité, entre ses différentes influences.

Inscrivez-vous à l'infolettre