×
Pays : Canada (Québec) Label : Danse Noire Genres et styles : ambient / électronique / expérimental Année : 2020
Racine

Quelque Chose Tombe

· par William Paulhus

La présence du Montréalais Racine sur l’étiquette Danse Noire est tout ce qu’il y a de plus logique. Personne ne s’étonnera de voir l’un des producteurs les plus pointilleux en matière de design sonore se retrouver sous la direction d’Aïsha Devi, fondatrice du label et assurément l’une des musiciennes les plus avant-gardistes sur la planète électronique.

Sur Quelque Chose Tombe, Julien Racine perpétue l’aspect imprévisible de sa discographie en nous servant une recette qui s’éloigne radicalement de ses précédents efforts. Malgré une trame narrative à saveur glitch, on y remarque moins de crescendos dévastateurs en comparaison à ce qu’il nous avait servi sur son excellent album Eve en 2017. L’artiste affiche plutôt un calme déconcertant, forgeant dans l’allégresse de longues sculptures numériques illustrant le désarroi des temps modernes. Dans l’ahurissant Geranium, par exemple, nous marchons avec lui sur le bord d’un précipice sans réellement y faire le saut, preuve que le Montréalais a perfectionné sa maîtrise des tensions sonores. Cette impressionnante fresque musicale est ponctuée de deux alléchantes collaborations avec Enchanted Lands et son comparse Keru Not Ever, avec qui il forme le duo Corporation. Cet apport non négligeable dirige Racine vers des terrains plus dissonants qu’à son habitude. Si vous êtes avides d’explorations auditives abstraites, voilà un périple qui comblera à merveille votre soif de découverte. 

Inscrivez-vous à l'infolettre