×
Pays : Canada Label : Meat Machine Genres et styles : art-punk / post-punk / rock expérimental Année : 2020
Crack Cloud

Pain Olympics

· par William Paulhus

Malgré sa maigre population, le Canada a toujours su tirer son épingle du jeu en matière de rock au fil des époques. La prochaine sensation pourrait très bien se trouver du côté de Vancouver, puisque le premier album du collectif Crack Cloud est une œuvre colossale. Après nous avoir présenté deux EP au cours des quatre dernières années, le groupe nous revient avec une production qui transpire le vécu, mais qui suinte également l’ambition. Initialement fondée par le batteur et chanteur Zach Choy, la formation est en constante mutation et comporte maintenant six autres musiciens, sans compter la panoplie de collaborateurs occasionnels faisant vriller le total dans les deux chiffres. La plupart d’entre eux sont issus du milieu des services sociaux reliés aux dépendances et aux différents problèmes de santé mentale. Ces thématiques lourdes se retrouvent évidemment au cœur des paroles, mais Crack Cloud y injecte une dose de positivisme et un petit quelque chose de foncièrement rassembleur. Il parvient à faire ressortir la beauté du chaos.

Il suffit d’écouter l’intro de Post Truth (Birth Of A Nation) et son riff de guitare foudroyant pour comprendre l’ampleur de l’aventure qui se dresse devant nous. Rapidement, on saisit que les premiers instants d’un morceau nous laissent rarement en déduire la finale. Flirtant avec fougue et imprévisibilité entre les genres musicaux – qui n’ont manifestement aucune importance à ses yeux – la troupe nous réserve une tonne de surprises. Des structures éclectiques nous transportent entre le post-punk, le jazz, le hip-hop et même la pop expérimentale avec l’aide de refrains plus grands que nature et de chorales épiques. Ne vous étonnez pas de retrouver tout cela au sein d’une seule et même pièce. Le groupe fait même quelques détours particulièrement savoureux dans l’univers punk des années 1970, rappelant sans contredit les légendaires Clash. Cette créativité sans limites se répercute aussi dans leurs fantastiques vidéoclips qui sont tous plus délectables les uns que les autres. Une excellente manière de plonger dans l’univers dystopique de ce projet canadien extrêmement prometteur et complètement déroutant.

Inscrivez-vous à l'infolettre