×
Pays : États-Unis Label : Interscope Genres et styles : americana / folk-pop / indie folk / indie pop / pop de chambre / trip-hop Année : 2021

Lana Del Rey – Blue Banisters

· par Isabelle Marceau

Au lendemain de la publication de notre critique de Chemtrails Over the Country Club, lancé en mars dernier, Lana Del Rey annonçait déjà un deuxième album à paraître cette année. On avait envie de lui dire de ne rien précipiter. En effet, l’album Blue Banisters, s’il est irréprochable quant à la production, est néanmoins une variation sur les mêmes thèmes, les mêmes accords, les mêmes sujets… les mêmes chansons? Ah non, mais on aurait juré que… Cela dit, cet enregistrement contient une poignée de pièces dignes de mention.

Tout d’abord Blue Banisters, dont la puissance est tirée de sa simplicité, avec des arrangements minimalistes et la voix de Del Rey qui porte la chanson. Également Arcadia, une ballade ponctuée de trompettes jouées à la manière de certaines pièces traditionnelles mexicaines. On est captivé par le ton franc et sans détour des promesses amoureuses de Del Rey sur Wildflower Wildfire, une pièce piano-voix avec des chœurs aux harmonies accrocheuses. Il y a aussi Interlude – The Trio, qui est un court extrait de la pièce de feu Ennio Morricone, remixée avec des beats trap. Enfin, la pièce la plus intéressante de l’album, Dealer, où elle joint sa voix (chant et cris d’exaspération) à celle du musicien anglais Miles Kane : si différentes, elles sont un match parfait pour cette pièce suave et un peu trash. Mais dans l’ensemble, on commence à repérer une formule au point d’avoir un sentiment de déjà entendu, comme si certaines pièces ou passages version édulcorée étaient reprises de pièces apparaissant sur ses plus récents albums, même si Jack Antonoff n’a pas réalisé celui-ci (ses présents collaborateurs : Dean Reid, Zachary Dawes et Drew Erickson, entre autres).

Il y a assurément quelques joyaux sur Blue Banisters; cependant, peut-être que Lana Del Rey devra vivre de nouvelles aventures hors des sentiers qu’elle a déjà battus, pour une inspiration renouvelée.

Inscrivez-vous à l'infolettre