×
Pays : Canada (Québec) Label : Crash Symbols Genres et styles : expérimental / pop Année : 2020
YlangYlang

Interplay

· par William Paulhus

Le projet solo de la musicienne montréalaise Catherine Debard a toujours été quelque chose qu’elle gardait jalousement. Les choses ont pourtant changé sur Interplay, son nouvel album paru sur l’étiquette américaine Crash Symbols. Cette fois, elle ouvre le champ des possibles en invitant une panoplie d’artistes à venir ajouter leur grain de sel dans sa chambre, devenue un studio improvisé lors de chacune de leurs visites.

L’électro-pop qu’elle nous sert depuis 2012 prend alors une tournure bien différente avec la présence d’un saxophone, de cuivres, de flûtes, d’instruments à cordes, de contrebasse et même d’un santour. En s’amusant à manipuler les sonorités issues de ces nombreuses collaborations, elle parvient à créer un résultat enivrant qui flirte par moment avec le jazz. Avec l’apport de sa voix réconfortante et de son accent si charmant, elle matérialise des collages sonores des plus introspectifs. Que l’on désire s’y perdre ou s’y retrouver, ce que fait YlangYlang représentera toujours un refuge de choix.

Il est difficile d’imaginer que cet album allait coïncider avec le sentiment que sa carrière musicale semblait prendre fin. Cette décision de tout arrêter aurait été d’une grande tristesse car bien peu de musiciens ou musiciennes arrivent à dépeindre des parcelles de vie aussi intimement et chaleureusement que Catherine. La simple écoute de Limitless ou encore de Our Provisional devrait suffire à faire chavirer votre cœur.

Inscrivez-vous à l'infolettre