×
Pays : Angola Label : Hyperdub Genres et styles : africain / électronique / expérimental / kuduro Année : 2020
Nazar

Guerilla

· par William Paulhus

Certains artistes préfèrent se tenir loin des enjeux politiques présents ou passés, tandis que d’autres s’en servent comme vecteur principal de leur créativité. Le jeune producteur angolais Nazar penche plutôt pour la seconde option sur la bombe Guerilla qu’il vient de nous lancer. Inspiré par les nombreux souvenirs et récits de son père, qui fut général rebelle pour l’UNITA lors de la guerre civile, il nous traduit l’histoire de sa famille et du pays en musique, à grands coups de basses vrombissantes et de rythmes tranchants.

Continuant dans la lignée de son fulgurant EP Enclave, Nazar poursuit sa réappropriation agressive du kuduro, un courant musical déjà relativement cru. Lorsque le producteur lui injecte des paroles-chocs et des structures orchestrées à partir de bruits d’armes à feu, disons que l’intensité ne peut en être que décuplée. La lourdeur du sujet traité n’est toutefois pas trop écrasante à l’écoute. Les onze pièces coulent merveilleusement bien et les atmosphères syncopées que l’artiste nous projette aux tympans donnent instantanément l’envie de nous perdre dans une danse frénétique. L’équilibre entre expérimentation et efficacité est atteint sur des morceaux comme Arms Deal et Intercept, qui fusionnent admirablement les percussions africaines aux envolées électroniques déjantées. Il n’est absolument pas étonnant de voir cette production se retrouver sur un label avant-gardiste comme Hyperdub. Suivre le reste de la carrière de Nazar sera assurément très intéressant, l’intense histoire rattachée à sa famille constituera certainement une inépuisable source d’inspiration.

Inscrivez-vous à l'infolettre