×
Pays : Canada (Québec) / Zambie Label : Grimalkin Genres et styles : bruitiste / expérimental / hip-hop Année : 2020
Backxwash

God Has Nothing To Do With This Leave Him Out Of It

· par William Paulhus

Difficile de rester apolitique à l’écoute d’un album aussi décapant en connaissant l’ampleur des événements qui se déroulent actuellement aux États-Unis et se répercutent un peu partout à travers le monde. La rappeuse montréalaise d’origine zambienne Backxwash met littéralement ses tripes sur la table avec cette nouvelle parution abrasive qui pourrait très bien servir de trame sonore à cette rébellion historique. Sa danse anarchique démarre en trombe avec une introduction construite autour d’un puissant sample de Black Sabbath que nous n’attendions absolument pas. Dès que les premiers mots retentissent, les frissons s’ensuivent. La production est massive et l’assurance avec laquelle elle nous balance ses paroles est désarmante. Lorsque l’extraordinaire Black Magic se fait entendre, nous réalisons qu’il s’agit de la musique la plus crue et frontale de sa jeune discographie.

La rage et l’intensité suintent de toutes parts. Nous sommes traînés dans la boue sous de fortes thématiques comme la foi, la quête identitaire et la réalité d’être une personne noire et queer dans la société actuelle. Monstrueuse, l’efficacité atteint son paroxysme sur Into The Void, pièce phare qui ne vous laissera d’autre choix que de vous époumoner en criant « FUCK » en chœur avec Backxwash. C’est toutefois sur Amen que le dernier clou est enfoncé dans le cercueil avec un flow si brutal que celui-ci donne l’impression de frotter du papier sablé sur vos tympans. De nombreuses collaborations viennent pimenter les dix compositions mais surtout leur offrir une imprévisibilité déconcertante pour un album de moins de 25 minutes. Bien peu d’artistes peuvent se vanter d’avoir progressé de façon aussi notable au cours des deux dernières années, à Montréal, ou ailleurs.

Inscrivez-vous à l'infolettre