×
Pays : Canada Label : Autoproduction Genres et styles : ambient / drone / expérimental Année : 2020
loscil

Faults, Coasts, Lines

· par William Paulhus

De fil en aiguille, le Canadien Scott Morgan est en train d’inscrire son nom parmi ceux des grands compositeurs de musique ambient. Au cours des deux dernières décennies, il nous a fait parcourir presque tous les confins de notre for intérieur grâce à une quinzaine d’albums parus pour la plupart sur l’étiquette américaine Kranky, très réputée dans le genre. Certains se rappelleront peut-être de sa performance en ouverture de Drew McDowall lors de l’édition 2019 de MUTEK à Montréal, ou encore de sa prestation magistrale au festival OK LÀ, lors desquelles il a présenté des compositions de son album Equivalents. Alors que ce dernier commençait à être usé à la corde vu le nombre élevé d’écoutes, l’annonce d’une nouvelle production avait de quoi faire saliver tous les mélomanes à la recherche de quiétude en cette période de confinement.

Après deux parutions reliées à l’univers des jeux vidéos et la publication d’applications mobiles au cours des douze derniers mois, Faults, Coasts, Lines libère loscil de tous liens avec la technologie. Accompagnée d’un livret photo, la version physique de cette musique méditative inspirée par la côte ouest canadienne est alléchante, mais malheureusement déjà épuisée. Il est toutefois aisé de s’en remettre à son imaginaire pour traverser le pays vu la qualité de l’échantillonnage sonore réalisé par l’artiste. Le contenu musical est concis et serein, on y retrouve trois pièces très épurées d’une dizaine de minutes chacune. Optant pour une approche plus contemplative qu’à son habitude, Scott parvient tout de même à nous séduire par sa justesse et son souci du détail. Sa somptueuse musique nous tend la main, il suffit simplement de se laisser porter par ses notes parcimonieuses et de profiter de la brise marine pour faire le vide.

Inscrivez-vous à l'infolettre