Éons

· par Alex Labonté

Neptunian Maximalism (aussi écrit NNMM), collectif belge œuvrant dans le drone metal, le free jazz et la musique psychédélique, explore rien de moins que l’évolution de la race humaine à travers son triple album Éons. La toile Vajrabhairava, du peintre japonais Kaneko Tomiyuki, figure comme pochette d’album. Cet oni (démon) aux multiples visages et aux bras de serpents caractérise bien le concept de NNMM, qui bifurque à gauche et à droite sous d’inquiétants auspices.

Pendant plus de deux heures, on est entraîné à travers de sombres couloirs dont on ne sort pas indemne. Une transe est induite dès la première partie, To The Earth (Aker Hu Benben), où ces bien étranges maîtres dégageant une aura occulte et spirituelle nous montrent le chemin. On repère un filon d’or traversant les murs épais, dessiné par les cuivres qui illuminent les abysses pour créer un orchestre drone-jazz délirant. 

Au niveau vocal, Éons se caractérise par des invocations chamaniques (et l’appel aux esprits des anciens, paraît-il), des cris inspirés de bruits d’animaux et… le protolangage des homo sapiens tel que reconstruit par Pierre Lanchantin (un chercheur et archéologue britannique de l’Université de Cambridge). Des chants de gorge occasionnels se mêlent aussi à ces litanies blasphématoires. Dérouté ? On peut certainement l’être.

Dans la deuxième partie, To The Moon (Heka Khaibit Sekhem, l’ensemble de cuivres tonitruant se fait un peu plus discret, le groupe naviguant dans les eaux noires mais toujours mystiques de son stoner/doom metal. La section rythmique prend une plus grande importance ici. Les plaques tectoniques bougent sous nos pieds, de la lave se promène, grâce à une plus grande présence de la basse. Les percussions déconstruites et saccadées apportent encore plus de notions tribales à l’ensemble. Les pièces sont parfois bien informes et on se demande ce qui est improvisé et ce qui est composé.

To The Sun (Ânkh Maât Sia), troisième et dernière partie, présente un travail sur le pouvoir des fréquences, des tonalités et des vibrations avec le drone comme point central. Ces méditations aux allures de rituels impies ont de fortes ressemblances avec la musique de Sunn O))). Bref, de la Terre, en passant par la Lune, jusqu’au Soleil, du drone, au jazz, vers le metal, ça s’en va dans tous les sens, mais ce chaos est si bien organisé qu’on arrête de vouloir le comprendre intellectuellement. On le ressent, un point c’est tout.

Tout le contenu 360

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Hommage à la Callas: Simon Rivard dirige l’OSL

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Lucile Boulanger/Simon Pierre/Olivier Fortin – The Golden Hour

Will Régnier – Traces

Will Régnier – Traces

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Kevin Chen, ou les enjeux d’un virtuose à 18 ans

Monica Freire – Ilhada

Monica Freire – Ilhada

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Laetitia Sadier – Rooting for Love

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

Vendredi soir à l’OM : un violon spectaculaire, une petite sirène et des sables émouvants et enchanteurs

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

8e concert annuel du ViU | Les différentes avenues de la relève

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

Game ON! : le FILMharmonique dirigé par un pionnier

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

OPCM : Wallis Giunta devient Carmen

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Frank Peter Zimmermann/Orchestre symphonique de Bamberg, dir. Jakub Hrůša – Stravinsky – Bartók – Martinů

Susie Arioli – Embraceable

Susie Arioli – Embraceable

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Orchestre classique de Montréal, dir. : Alain Trudel/Suzanne Taffot/Brandon Coleman – David Bontemps : La Flambeau

Chromeo – Adult Contemporary

Chromeo – Adult Contemporary

Little Simz – Drop 7

Little Simz – Drop 7

Surhumaine Barbara Hannigan !

Surhumaine Barbara Hannigan !

Alix Fernz – Muselière

Alix Fernz – Muselière

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

Quatuor Bozzini : micro tonalités, grandes musiques

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

SMCQ: Prana, respiration, « comprovisation »

Leslie Ting – What Brings You In

Leslie Ting – What Brings You In

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Hannah Hurwitz/Colin Stokes/Daniel Pesca – The Night Shall Break

Inscrivez-vous à l'infolettre